Après avoir annoncé son retour en octobre, l'acteur Henry Cavill vient d'annoncer qu'il ne rempilerait pas dans le rôle de Superman.
C'est l'une des décisions fortes de James Gunn, le réalisateur chargé de repenser les aventures des superhéros DC Comics pour la Warner.
Une nouvelle ère qui pourrait également être fatale à la Wonder Woman jouée par Gal Gadot, et peut-être à d'autres personnages.

Imaginez un peu la scène : le téléphone sonne, une armoire à glace en costume bleu et rouge décroche. "Allo, Superman ? Tu peux passer dans mon bureau ?". Après avoir annoncé à l’automne qu’il allait se glisser de nouveau dans les collants du plus célèbre des superhéros, la star britannique Henry Cavill vient d’apprendre que la Warner préférait se passer de ses services. Interprète du personnage mythique dans quatre films depuis Man of Steel en 2013, l’acteur avait pourtant fait son comeback en octobre dans Black Adam aux côtés de The Rock.

À l’époque, la direction du studio lui avait laissé entendre qu’ils allaient continuer l’aventure ensemble, l'autorisant même à en effectuer publiquement l’annonce, pour le plus grand bonheur des fans. Sauf que quelques semaines plus tard, le nouveau PDG, David Zaslav, débauchait James Gunn, le réalisateur des Gardiens de la Galaxie chez Marvel, pour prendre les rênes de DC Studios aux côtés du producteur Peter Safran.

AFP

Je ne vais finalement pas redevenir Superman. Ce n’est pas facile à vivre, mais c’est la vie
Henry Cavill sur Instagram

Après une pige réussie sur la suite de Suicide Squad, James Gunn s’est vu confier une carte blanche pour réinventer les aventures à l’écran des membres de la Justice League. L’objectif à peine avoué : tourner la page de l’ère Zack Snyder, pas assez cohérente et trop coûteuse, et repenser "l’univers cinématographique" DC Comics sur le modèle des Avengers, qui se déploient de manière harmonieuse du grand écran à la plateforme Disney+.

Or pour aller de l’avant, rien de mieux que de commencer sur de nouvelles bases. "Je sors d’un rendez-vous avec James Gunn et Peter Safran et j’ai de mauvaises nouvelles", a écrit mercredi soir Henry Cavill à ses fans sur Instagram. "Je ne vais finalement pas être redevenir Superman (…) Ce n’est pas facile à vivre, mais c’est la vie. Ce genre de revirement est quelque chose qui arrive. Je le respecte", ajoute-t-il avant de leur souhaiter le meilleur pour la suite.

Bientôt un Superman rajeuni

De son côté, James Gunn a confirmé qu’il était déjà en train d’écrire un nouveau Superman et qu’il avait l’intention de se focaliser sur les jeunes années du personnage. "Il ne sera donc pas joué par Henry Cavill", confirme-t-il. "Mais nous avons eu un super rendez-vous avec lui et comme nous sommes de grands fans, nous avons évoqué plein de possibilités excitantes pour travailler ensemble dans le futur."

La décision de se séparer de Henry Cavill en anticipe peut-être une autre, encore plus surprenante. La semaine dernière, la presse américaine révélait que Patty Jenkins aurait décidé de lâcher les rênes du prochain Wonder Woman 3, après avoir dirigé les deux premiers, suite à un désaccord avec la nouvelle direction du studio. "Je n'ai pas quitté le projet", a-t-elle réagi dans une lettre ouverte. "J'étais ouverte à toutes les demandes et j'ai compris que le projet ne pouvait pas aller de l'avant." Une manière élégante de dire qu'on ne comptait pas sur elle.

LCI PLAY - "Wonder Woman 1984" : back to the 80'sSource : Sujet TF1 Info

Faut-il dans ces conditions s'attendre au départ de la comédienne Gal Gadot, pourtant très appréciée des fans ? Dans un message posté mardi sur Twitter, la star israélienne laisse planer le doute. "Il y a quelques années, on m’a annoncé que j’allais jouer Wonder Woman. Je suis très reconnaissante d’avoir eu l’opportunité de jouer un personnage aussi incroyable et iconique", écrit-elle. "Plus que tout, je suis reconnaissante auprès de vous, les fans. J’ai hâte de partager son prochain chapitre avec vous." En attendant le coup de fil de James Gunn ?

Le réalisateur et scénariste a sans doute plein d’idées, mais il doit également composer avec la multitude de projets déjà en boîte ou en cours de préparation, hérités de la précédente direction. Parmi les plus emblématiques, The Flash avec le controversé Ezra Miller prévu pour juin prochain, et Aquaman et le monde perdu avec Jason Momoa et Amber Heard, annoncé pour décembre 2023 après une multitude de reports.

Pas touche au Joker... et à Batman non plus ?

Si David Zaslav n’a pas hésité cet été à jeter à la poubelle le Batgirl des réalisateurs Adil El Arbi et Bilall Fallah - pourtant déjà en salle de montage - pour des raisons aussi bien créatives qu’économiques, on le voit mal renoncer à ces deux mastodontes très attendus du public. Autant dire que James Gunn devra encore patienter s’il veut repenser les aventures de ces deux membres emblématiques de la Justice League.

Pas question non plus de toucher à Joker : Folie à deux, dont Todd Phillipps vient tout juste de débuter le tournage avec Joaquin Phoenix et Lady Gaga. Non seulement le premier film a connu un immense succès public et critique, avec un Oscar à la clé pour sa vedette. Mais surtout, il bénéficie d’un statut à part dans la galaxie DC Comics, le réalisateur ayant toujours fait comprendre qu’il l’avait pensé de manière totalement déconnectée des autres films de la franchise.

Reste le cas Bruce Wayne. Aux dernières nouvelles, Matt Reeves est toujours en train de plancher sur le scénario de la suite de The Batman avec Robert Pattinson, après le succès du premier volet sorti en mars. Ces dernières heures, Variety citait une source interne au studio affirmant que James Gunn réfléchissait à une manière d’intégrer cette version du justicier de Gotham à l’univers qu’il est en train de redéfinir. "C’est entièrement faux", a réagi le nouveau boss sur Twitter, sans donner plus de précision. Mystère… 


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info