Sylvain Tesson, parrain contesté du Printemps des poètes : une trentaine d’intellectuels prennent sa défense

Publié le 22 janvier 2024 à 12h21

Source : Sujet TF1 Info

La pétition dans laquelle 1200 acteurs du monde culturel s'opposent à la désignation de Sylvain Tesson comme parrain du Printemps des poètes ne faiblit pas.
"L'Express" publie ce lundi une tribune dans laquelle une trentaine d'intellectuels apportent leur soutien à l'auteur de "La Panthère des Neiges".
Pascal Bruckner, Luc Ferry, Bernard Kouchner ou encore Rachel Khan figurent parmi les signataires.

Ils défendent Sylvain Tesson "au nom de l’imprescriptible liberté de parole et de pensée". Dans une tribune en ligne ce lundi sur le site de L’Express, une trentaine d’intellectuels, dont Luc Ferry, Pascal Bruckner, Bernard Kouchner ou encore Rachel Khan, apportent leur soutien à l’auteur de La Panthère des Neiges après la publication dans Libération d’une pétition de quelque 1200 acteurs du monde littéraire opposés à sa désignation comme parrain du prochain Printemps des poètes.

Les signataires jugent "pour le moins paradoxal, sinon franchement contradictoire, que ceux-là mêmes qui sont censés défendre les droits de l’homme, le progrès des idées, la liberté de création et la noblesse de la tolérance, voire la grandeur d’une civilisation, puissent sombrer ainsi, de manière aussi inconsidérée, pour ne pas dire pitoyable, dans les pernicieux travers du terrorisme intellectuel tout autant que la dictature morale, ces deux dangereux vecteurs idéologiques du totalitarisme !".

Jack Lang le soutient aussi

Dans Libération, des auteurs comme Baptiste Beaulieu, Fatima Daas et Chloé Delaume, mais aussi des poètes, éditeurs, libraires, bibliothécaires et enseignants voient en Sylvain Tesson "une icône réactionnaire", citant un ouvrage récent du journaliste François Krug. Lui confier le rôle de parrain du Printemps des poètes viendrait, selon, eux, "renforcer la banalisation et la normalisation de l’extrême droite dans les sphères politique, culturelle, et dans l’ensemble de la société". 

Cette pétition a déjà suscité de nombreuses réactions dans les médias et au sein de la classe politique. Le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ou encore la nouvelle ministre de la Culture Rachida Dati ont tour à tour pris la défense de Sylvain Tesson ces dernières heures.

Créateur du Printemps des poètes il y a 25 ans lorsqu’il officiait rue de Valois, Jack Lang lui-même qui a volé au secours de l’écrivain voyageur. "Un tel crétinisme est une insulte à la poésie qui, par excellence, est libre et sans frontières", a réagi l’actuel patron de l’Institut du monde arabe sur le réseau X. Ni Sylvain Tesson, ni la direction du Printemps des poètes, n'ont commenté la polémique pour le moment.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info