Sylvester Stallone tacle "les parasites" qui produisent un film dérivé de Rocky sans lui

Delphine DE FREITAS
Publié le 1 août 2022 à 13h21
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L’acteur américain s’est insurgé contre l’annonce d’un nouveau projet autour du boxeur de Philadelphie, consacré à son ennemi Ivan Drago.
"Je n’ai jamais voulu que les personnages de Rocky soient exploités par ces parasites", écrit-il sur Instagram en évoquant le producteur Irwin Winkler et ses fils.
Un coup de sang numérique qui intervient alors que le septuagénaire se bat pour obtenir les droits de la saga face au même homme.

Il monte sur le ring des réseaux sociaux une nouvelle fois pour faire entendre sa voix. Sylvester Stallone n’a pas goûté, mais alors pas du tout, à l’annonce du développement d’un nouveau film dans l’univers de Rocky. "Encore un déchirement… Je viens tout juste de l’apprendre", écrit l’acteur américain de 76 ans sur Instagram où il partage la capture d’un article évoquant le projet. Un long-métrage consacré au personnage d’Ivan Drago, l'un des grands adversaires du boxeur, et à son fils Viktor. 

Des producteurs "pathétiques" et "stupides"

"Je présente mes excuses aux fans, je n’ai jamais voulu que les personnages de Rocky soient exploités par ces parasites", s’agace Sylvester Stallone. Les parasites en question ? Le producteur Irwin Walker, qu’il qualifie de "pathétique", et "ses stupides vautours de fils" Charles et David. "Ils rongent jusqu'aux os un autre magnifique personnage que j’ai créé sans me le dire", insiste Sly. Un uppercut de plus dans le combat qu’il mène depuis des années contre le producteur nonagénaire.

La semaine dernière, Sylvester Stallone accusait Irwin Walker de le priver des droits de sa création depuis 47 ans. "C’est un sujet douloureux qui me dévore l’âme, parce que je veux laisser quelque chose de Rocky à mes enfants", insistait-t-il. Car Rocky Balboa, c’est lui. L’acteur, qui a écrit le scénario, s’est en partie inspiré de sa jeunesse dans le quartier pauvre de Hell’s Kitch, à New York. Le boxeur de Philadelphie a poursuivi sa vie à l’écran dans sept suites, dont deux fils dérivés consacrés au fils d’Apollo, le champion du monde qu’il affrontait dans le tout premier long-métrage. Un troisième doit sortir en novembre prochain avant donc ce nouveau projet autour du clan Drago pour lequel Sly n’a pas été consulté.

Un bras de fer avec Dolph Lundgren

Sylvester Stallone s’en prend également à son interprète Dolph Lundgren. "Au fait, je n’ai que du respect pour lui mais il ne m’a jamais dit ce qui se passait dans mon dos avec le personnage que j’ai créé pour lui !!! Les vrais amis sont plus précieux que l’or", conclut-il. L’acteur suédois de 64 ans a immédiatement répliqué sur Instagram, assurant que le projet n'en était qu’aux balbutiements. 

Lire aussi

"Aucun scénario n’a été approuvé, aucun contrat n’a été signé, il n’y a pas de réalisateur et j’avais personnellement l’impression que mon ami Sly Stallone était impliqué en tant que producteur ou même en tant qu’acteur", explique-t-il. "Il y a eu une fuite dans la presse la semaine dernière, ce qui était regrettable. Je suis en contact avec Monsieur Balboa", glisse-t-il, invitant les fans à "se détendre"


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info