"The Buccaneers" : la série qui vous fera patienter jusqu’au retour de "Bridgerton"

Publié le 22 novembre 2023 à 7h30

Source : TF1 Info

AppleTV+ part à l’abordage du public amateur de romances et de costumes d’époque avec l’adaptation addictive de l'œuvre inachevée d’Edith Wahron.
L’histoire de jeunes Américaines fortunées qui se frottent à l’aristocratie british quand l’une d’elles épouse un Lord dans l’Angleterre des années 1870.
Une ode à la sororité résolument moderne sur fond de musique pop, à déguster au compte-gouttes jusqu’à mi-décembre.

C’est le choc des cultures le plus savoureux de l’année. À notre droite, la haute société anglaise des années 1870 engoncée dans son corset et codifiée jusqu’à plus soif. À notre gauche, une bande de copines new-yorkaises désireuses de croquer la vie à pleines dents vite surnommées "le poison américain" à leur arrivée outre-Manche. Avec The Buccaneers, AppleTV+ entre dans la bataille des séries en costumes d’époque. Comme si The Gilded Age, le dernier joyau du créateur de Downton Abbey, avait fusionné avec le phénomène de Netflix La Chronique des Bridgerton. Sauf que ces pirates de l'aristocratie ont un petit truc en plus.

Du Taylor Swift dans l'air...

Adaptation du roman inachevé d’Edith Wahron, lauréate du prix Pulitzer, The Buccaneers – littéralement les boucanières – suit le parcours de cinq jeunes Américaines fortunées que leurs mères – dont Christina Hendricks, la star de Mad Men - veulent marier à tout prix. Quand l’une d’elles, Conchita (Alisha Boe, 13 Reasons Why), épouse un lord anglais, c’est tout le groupe qui prend la direction de Londres en pleine saison des débutantes. Si Jinny St. George (Imogen Waterhouse) ne rêve que de faire comme son amie, sa sœur cadette Nan (Kristine Froseth) martèle que les hommes ne l’intéressent pas. Pas de chance, c’est elle qui va se retrouver au cœur d’un triangle amoureux entre deux amis.

Courtesy of Apple

C’est également elle le moteur de ce récit d’apprentissage, ode à la sororité qui résonne avec notre époque. Les amateurs de romances – mielleuses juste ce qu’il faut - seront sous le charme, les amateurs de situations retorses aussi. The Buccaneers évoque avec la même force la quête d’identité, qu’elle soit psychique ou sexuelle, que la notion complexe d’emprise. 

Aux manettes ? Une équipe entièrement féminine, de la showrunneuse Katherine Jakeways à la réalisatrice Susanna White. Un esprit girl power que n’auraient pas renié les Spice Girls, peut-être les seules qui manquent à une bande originale féminine et pop. De Taylor Swift à Maggie Rogers, en passant par Gracie Abrams, AppleTV+ se vante d’avoir réuni "des morceaux des chanteuses les plus influentes du moment" pour illustrer les aventures de son club des cinq.

Un casting extrêmement attachant, des décors incroyables – la série a été tournée intégralement en Écosse – et de somptueux costumes achèvent de faire de The Buccaneers le cocktail hautement addictif de cette fin d’année. Lancée le 8 novembre sur la plateforme d’Apple, la première saison prendra fin le 13 décembre avec la diffusion du huitième et dernier épisode. En espérant que d’autres soient rapidement annoncés par la marque à la pomme.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info