Tir mortel sur le film "Rust" : Alec Baldwin plaide non coupable d'homicide involontaire

Publié le 1 février 2024 à 13h31

Source : Quotidien

En octobre 2021, Alec Baldwin tuait accidentellement sa directrice de la photographie sur le tournage du film "Rust".
Poursuivi pour homicide involontaire, le comédien a formellement plaidé non coupable mercredi devant la justice américaine.
Il risque jusqu'à 18 mois d'emprisonnement.

Alec Baldwin face à la justice. Poursuivi pour homicide involontaire, le comédien a formellement plaidé non coupable mercredi devant la justice américaine, plus de deux ans après le tir mortel qui a coûté la vie à la directrice de la photographie de son western, Rust. L'acteur de 65 ans était attendu devant un tribunal jeudi pour une audience préliminaire, mais sa défense a renoncé à son droit de comparaître et a envoyé un document indiquant qu'il plaidait non coupable. 

Le comédien, qui risque jusqu'à 18 mois d'emprisonnement, nie avoir appuyé sur la détente et a toujours maintenu qu'on lui avait assuré que son arme était inoffensive. L'affaire remonte à octobre 2021. Le tournage de Rust avait viré au drame dans un ranch du Nouveau-Mexique (sud-ouest des États-Unis), lorsqu'Alec Baldwin avait pointé une arme censée ne contenir que des balles à blanc, mais dont un projectile bien réel avait tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins et blessé le réalisateur Joel Souza.

De nombreux rebondissements

Star de Rust, Alec Baldwin officiait également comme producteur sur le film. Mais il n'est poursuivi qu'en tant qu'acteur. Sa défense réclame un procès rapide pour "minimiser les risques de suspicion et de calomnie" à son encontre, dans cette affaire marquée par de multiples rebondissements et faiblesses du côté de l'accusation.

Le parquet avait abandonné les poursuites contre le comédien en avril, en invoquant de "nouveaux éléments" d'enquête. Le Los Angeles Times avait expliqué ce revirement en révélant que le pistolet aurait été modifié avant sa livraison à l'équipe de tournage, augmentant ainsi les chances qu'un tir intempestif se produise.

L'arme d'Alec Baldwin a-t-elle pu se déclencher seule ?

Mais les procureurs avaient prévenu que l'enquête se poursuivait et que l'acteur n'était pour autant pas exonéré. Il a été de nouveau inculpé mi-janvier après un nouveau rebondissement. Selon le magazine Variety, une nouvelle expertise de l'arme en cause, réalisée cet été, a conclu qu'elle n'avait pu se déclencher que par une pression sur la détente.

Cassée au cours de tests effectués par le FBI lors de l'enquête initiale, cette réplique d'un pistolet d'époque est au centre de toutes les interrogations : toute la question est de savoir si elle a pu se déclencher seule. Le syndicat des acteurs SAG-AFTRA a récemment critiqué les poursuites à l'encontre de d'Alec Baldwin, qu'il estime fondées sur "une évaluation incorrecte des fonctions réelles d'un acteur".

Le travail d'un acteur n'est pas d'être un expert en armes ou en armes à feu
Le syndicat des acteurs SAG-AFTRA

"Le travail d'un acteur n'est pas d'être un expert en armes ou en armes à feu", a rappelé l'organisation dans un communiqué. "Les armes à feu sont fournies pour être utilisées sur le plateau sous la direction de plusieurs professionnels experts directement responsables de l'utilisation sûre et précise de cette arme à feu."

L'armurière du film, Hannah Gutierrez-Reed, est également accusée d'homicide involontaire dans cette affaire et son procès doit débuter le 21 février. Lors de l'enquête initiale, les policiers ont conclu que c'est elle qui avait mis la munition dans l'arme utilisée par Alec Baldwin, au lieu d'une balle factice. L'enquête n'a jamais déterminé comment des munitions réelles avaient pu se retrouver sur le tournage, où seules des balles à blanc sont autorisées.

En mars dernier, le premier assistant-réalisateur du film, Dave Halls, a écopé de six mois de prison avec sursis, après avoir accepté de plaider coupable. Il avait tendu le pistolet au cœur du drame à Alec Balwin, en lui assurant qu'il n'était pas dangereux. Le tournage de Rust a depuis repris et été complété dans le Montana, avec le veuf de Halyna Hutchins, Matthew, en tant que producteur exécutif. Fin 2022, il avait abandonné les poursuites qu'il avait engagées au civil contre Alec Baldwin au terme d'un accord dont le montant n'a pas été divulgué. À l'époque, il avait attribué la mort de sa femme à "un terrible accident".


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info