Dans le prochain "Mission : Impossible", au cinéma le 12 juillet, Tom Cruise réalise la cascade la plus spectaculaire de sa carrière.
À entendre la star qui vient de fêter ses 61 ans, cette séquence à couper le souffle aurait pu lui coûter la vie.
Info ou intox ? Si le Monsieur 100.000 volts de Hollywood prend effectivement des risques, il adore en rajouter en période de promo.

C’est le clou du (grand) spectacle que Tom Cruise propose avec Mission : Impossible – Dead Reckoning Partie 1, en salles en France le 12 juillet. Après avoir sauté avec sa moto depuis le flanc d’une falaise, la star se jette dans le vide avant de déployer son parachute. Une séquence dont on peut découvrir les coulisses dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux de la Paramount…

À ce stade de sa carrière, l’acteur qui vient de fêter ses 61 ans est un habitué des cascades toujours plus spectaculaires. S’il tient à les réaliser lui-même, sans l’aide d’une doublure professionnelle, est-il possible qu’il prenne des risques inconsidérés ? C’est ce qu’il laisse entendre au sujet de la séquence en question, dans un entretien accordé à ET Canada.

"Je testais le vent et comme on peut le voir, j'étais dans la mauvaise position lorsque j'ai ouvert mon parachute, en direction de la falaise", raconte-t-il. "J'aurais pu mourir, cela s'est joué à la dernière seconde. Ma chute était trop proche du flanc de la montagne. Il faut vraiment faire attention au moindre détail pour s'assurer que tout se passe bien."

Tom Cruise le 29 juin dernier à Séoul pour la promo de "Mission : Impossible, Dead Reckoning - Partie 1".
Tom Cruise le 29 juin dernier à Séoul pour la promo de "Mission : Impossible, Dead Reckoning - Partie 1". - AFP

Avec ce genre de confidence, Tom Cruise écrit une page supplémentaire de sa légende et renforce l’excitation du public. S’il n’est pas question de mettre sa parole en doute, un rapide retour sur ses déclarations passées montre qu’il a parfois tendance à dramatiser ses exploits dans la peau de l’agent Ethan Hunt.

En 2015, voilà comment il racontait à Forbes la scène de Mission : Impossible 5 - Rogue Nation dans laquelle il s’accroche à la carlingue d’un avion au décollage : "Je me rappelle avoir reçu un caillou qui était si petit, je n’arrivais pas à y croire. J’ai cru qu’il m’avait cassé une côte. Par chance, il a heurté ma veste et pas ma main ou mon visage. Autrement il serait passé au travers". Son sourire mythique l'avait donc (déjà) échappé belle.

Sur Mission : Impossible 6 – Fallout, Tom Cruise n’a pas frôlé la mort. Mais il s’est fait un gros bobo. "Je courrais après Henry Cavill sur un toit et j’ai fait l’erreur de me cogner le pied en sautant sur le mur d’en face", expliquera-t-il à People. "J’ai tout de suite su que je m’étais cassé le genou." La blessure coûtera 80 millions de dollars à la production, afin de rémunérer l’équipe pendant les huit semaines de convalescence de la star.

Avant la saga Mission : Impossible, Tom Cruise n’avait pas nécessairement l’image d’un roi de la cascade. Mais il était déjà passé à deux doigts de la catastrophe sur le tournage de Top Gun, le film qui a propulsé sa carrière en 1986. Dans une interview au New York Post en 2011, l’acteur Barry Tubb, qui incarne Wolfman, raconte que la scène où Maverick et Goose se crashent en mer a failli avoir la peau de la star.

"Si quelqu’un est passé près de la mort sur un tournage, c’est bien lui", affirme-t-il. "Entre les prises, son parachute s’est rempli d’eau. Heureusement l’un des plongeurs dans l’hélicoptère l’a vu à temps. Il a sauté dans la mer pour couper les sangles avant qu’il soit emporté par le fond." Tom Cruise, miraculé permanent ? Quand ce n’est pas lui qui le dit, ce sont les autres.

Il était une fois un petit garçon

Un bon psychanalyste vous dirait qu’il y a sans doute une raison pour laquelle Tom Cruise joue ainsi avec le feu. Un trauma à surmonter ? Le principal intéressé a peut-être donné l’explication l’an dernier à Cannes, lors de la masterclass organisée avec la projection de Top Gun : Maverick.

"Je crois que quand j'avais quatre ans et demi, j'avais une sorte de poupée que tu lances dans les airs et un parachute redescend. Je jouais tout le temps avec ce truc, et je la jetais du haut d'un arbre en disant : je veux vraiment faire ça", a-t-il raconté à l'assistance, à moitié hilare. Vous devinez la suite ?

"Je me souviens d'avoir enlevé les draps de mon lit, j'en ai fait une corde et je suis monté sur le toit. Ma mère était dans la cuisine et j'ai sauté du toit (…) Et je me suis écrasé au sol. J'ai vu des étoiles en plein jour pour la première fois et je me souviens avoir levé les yeux en pensant : c'est intéressant." Tout s’explique.

La soixantaine passée, Tom Cruise ne semble pas vouloir lever le pied. Alors qu'il est train de tourner Dead Reckoning - Partie 2, il vient de confier au Sydney Herald qu'il enviait son collègue Harrison Ford, à l’affiche de Indiana Jones 5 à 80 ans. "J'ai 20 ans pour le rattraper", observe-t-il. "J'espère continuer à faire des Mission : Impossible jusqu'à ce que j'aie son âge."


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info