ÉNERVÉ - C'est très en colère que Cyril Hanouna a ouvert un nouveau numéro de "Touche pas à mon Poste" ce mercredi 28 septembre. L'animateur a attaqué la presse après la publication d'articles suite à ses insultes lancées en direction de Matthieu Delormeau dans l'émission de la veille. Des journalistes "teubés" qui "ne comprennent pas la blague".

Comme chaque soir, Camille Combal débarque sur le plateau de "Touche pas à mon Poste" à l'issue de son émission, pour présenter les trois séquences qui ont marqué l'émission de C8 la veille. Mais avant qu'il ne dise un mot, Cyril Hanouna annonce vouloir procéder à une mise au point concernant l'affaire Matthieu Delormeau qui s'est déroulée mardi. Et s'il souhaitait attendre que le programme ne démarre vraiment pour en parler, l'impatience l'a emporté : "J'ai un coup de gueule... Je vais le faire tout de suite parce que je peux pas attendre", lance-t-il devant les chroniqueurs et le public présent sur le plateau.

"Ils m'ont saoulé avec leurs histoires, parce que soit-disant je maltraite Matthieu Delormeau, raconte l'animateur énervé. Il y a eu plein d'articles, et j'ai l'impression qu'il y'a vraiment des teubés qui comprennent pas la vanne. On est vraiment dans une émission où on est tous très potes, on se parle à l'antenne comme en coulisses : cela veut dire qu'on rigole. Si les journalistes n'ont pas l'habitude de rigoler avec leurs potes et ne comprennent pas la rigolade, franchement c'est des teubés finis."

Remise en contexte

Pour appuyer ses propos, Cyril Hanouna assure que son chroniqueur se sent bien chez "TPMP" et qu'il est comblé de participer à cette aventure : "Matthieu Delormeau, et je vous le dit n'a jamais été aussi heureux dans une émission. Il va avoir sa propre émission le vendredi et ça le blesse, c'est ça qui le blesse vraiment. Les journalistes, si vous ne comprenez pas les vannes, ne regardez pas l'émission, on n'a pas besoin de vous". Le public applaudi. 

La raison d'un tel coup de gueule ? Lors de l'émission de ce mardi 27 septembre, Cyril Hanouna a violemment pris Matthieu Delormeau à partie : "Ici, c'est pas NRJ12. Excusez-moi je vais quand même revenir sur un truc : NRJ 12 ils vous ont mis dehors comme une merde ! Non mais c'est vrai, on ne va pas se mentir, parce que je vais raconter l'histoire. Qui c'est qui est venu en juillet dans mon bureau comme une pleureuse ?  Mais ferme ta gueule ! Quel bouffon celui-là !" a-t-il balancé à son chroniqueur devant un plateau hilare. Matthieu Delormeau avait annoncé son absence sur son compte Twitter, avant l'émission de ce soir.

Le choix des mots

"Il y en a qui ont compris, mais d'autres n'ont rien compris et parlent de harcèlement, ils n'ont rien compris. C'est que de la vanne, on est en train de s'amuser entre nous, on blague entre amis. On ne pense qu'à s'amuser et se divertir, on joue entre potes" continue-t-il, en déplorant l'attitude des journalistes : "Chaque année ils essayent de nous en foutre sur la gueule. Il y a 10 jours c'était 'attention, il est menacé par Yann Barthès sur les audiences'. Alors qu'on s'entend très très bien avec Yann Barthès, il n'y a aucune guerre. Maintenant que Touche pas à Mon Poste marche très fort, ils veulent trouver autre chose et parlent de harcèlement. Mêlez-vous de votre cul".

Une diatribe évidemment soutenue par ses chroniqueurs. Pour Enora Malagré, "ils ont le droit de ne  pas aimer, mais faut pas que ça devienne un truc sociétal". Jean-Michel Maire confie, lui, que "ça fait sept ans  qu'[il est] là et s'il y a une chose sur laquelle [il] peu[t] témoigner, c'est qu'on s'entend tous. Et si vous nous aimiez pas, on ne serait pas là, parce que vous êtes un vrai père, vous nous protégez". Thierry Moreau explique qu'il faut faire attention aux mots utilisés : "Harcèlement, c'est quelque chose de très très dur".  "En classe, il y a des jeunes filles et jeunes hommes qui souffrent de vrai harcèlement, et là c'est grave. Mais ici parler de harcèlement ? C'est vraiment pour faire du buzz", conclut Cyril Hanouna.


Romain Cheyron

Tout
TF1 Info