Drame au festival Astroworld

Tragédie au festival Astroworld : rappeur surdoué et roi du marketing, qui est Travis Scott ?

Jérôme Vermelin
Publié le 8 novembre 2021 à 14h59
JT Perso

Source : TF1 Info

PORTRAIT – Au cœur de la tragédie qui a coûté la vie à huit spectateurs de son concert au festival Astroworld, Travis Scott est l’une des figures incontournables du nouveau rap américain, aussi célèbre pour ses performances extrêmes que ses talents de businessman et sa relation avec l’influenceuse Kylie Jenner.

"On a survécu à Travis !", lance fièrement un jeune fan dans le documentaire Travis Scott : Look Mom I Can Fly, disponible sur Netflix. Plus loin, un autre exhibe fièrement ses blessures à la caméra au sortir d’un concert apocalyptique. Regarder ces images après le drame survenu vendredi au Festival Astroworld est aussi instructif qu’effarant. Instructif parce qu’il permet de comprendre comment le rappeur de Houston s’est lui-même mis à la faute en développant des concerts flirtant de manière arrogante avec les limites en matière de sécurité. 

Effarant lorsqu’on découvre que le personnage, qu'on le juge hyper naïf ou affreusement calculateur, avait déjà été interpellé et mis à l’amende pour des faits similaires ces dernières années. Toujours plus grand, toujours plus fou, toujours plus violent… Rien ni personne ne semblait résister jusque-là à la vague Travis Scott. Avec 8 morts et plus de 300 blessés, le concert du 5 novembre marque, sinon la fin, un tournant dans la carrière d’une icône de son temps. 

Né à Houston en 1991, Travis Scott se nomme en réalité Jacques Bermon Webster II. Fils d’un entrepreneur également musicien de jazz et d’une mère employée chez Apple, il est l’aîné des jumeaux Joshua et Jordan, avec qui il vit jusqu’à l’âge de 6 ans chez leur grand-mère dans le quartier pauvre de South Park, à 80% afro-américain. Dans son storytelling bien rôdé, le futur rappeur laisse entendre qu’il y a nourri une volonté acharnée de s’élever dans la société. Ce qui ne veut pas non plus dire qu’il a vécu dans la rue… 

Après avoir poursuivi sa scolarité à Missouri City, où il est considéré comme un élève doué mais un brin turbulent, il intègre l’Université de San Antonio. Coup de théâtre : il décide de tout plaquer en deuxième année pour se consacrer à la musique. Là encore la légende veut que ses parents lui aient coupé les vivres et qu’il navigue alors entre New York et Los Angeles, au gré des rencontres.

Un rappeur mutant que tout le monde s'arrache

Empruntant le prénom de son oncle Travis et celui de Scott Mescudi, alias Kid Cudi, son rappeur préféré, le prodige s'invente un pseudo et séduit autant par son flow tantôt nonchalant, tantôt percutant, que par ses talents de producteur, injectant des guitares rock, des sonorités electro et une bonne rasade d’autotune à son hip-hop en mutation. En prime, un univers visuel sombre et futuriste qui le distingue de la masse de ses confrères.

Après s’être produit avec divers duo, il se lance en solo en 2012 avec une première mixtape baptisée Owl Pharaoh qui met la profession en émoi. Tout le monde veut travailler avec lui et l’album Rodeo, qui paraît trois ans plus tard, bénéfice de la présence de The Weeknd, Justin Bieber et Kanye West en personne. Suivent Birds in The Trap Sing McKnight, la collaboration Huncho Jack avec Quavo de Migos avant AstroWorld, l’album de la consécration en 2018, multi-nominé aux Grammy Awards.

Des coussins en forme de nuggets

C’est cette année-là que le rappeur lance la première édition d’un festival qui porte le nom du disque, lui-même hommage au parc d’attraction qu’il a fréquenté enfant avant sa fermeture en 2005 après avoir banqueroute. Sur la pochette, shootée par David LaChapelle, une tête géante du rappeur accueille les visiteurs dans ce temple de la démesure, pierre ultime d’une entreprise qui dépasse le simple cadre de la musique. 

"Travis Scott est la définition même de peser dans la pop culture", déclare en 2020 Morgan Fatley, la directrice marketing de McDonald’s. Pour la première fois depuis Michael Jordan en 1992, le géant du fast-food donne le nom d’une célébrité à l’un de ses menus. Le rappeur, lui, en profite pour vendre des coussins en forme de nuggets à 90 dollars pièce. On n’arrête pas le profit. 

Homme de goût, Travis Scott roule en Lamborghini, admire l’artiste japonais Takashi Murakami et s’habille chez les grandes marques de luxe. La maison Dior l’adore et son directeur artistique Kim Jones conçoit avec lui une collection de prêt-à-porter pour hommes, dévoilé l’été dernier à la Fashion Week de Paris. Une association qui n’est pas sans rappeler celle de Kanye West avec Balenciaga, autre enseigne chic convertie au streetwear un peu toc.

Les deux hommes ont également en commun de faire partie de l’incroyable clan Kardashian puisque le rappeur de Houston partage depuis le printemps 2017 la vie de Kylie Jenner, la demi-sœur de Kim Kardashian. Moins d’un an plus tard, la jeune influenceuse donne naissance à une petite fille, Stormi Webster. Après une brève séparation, le couple s’est retrouvé au début du premier confinement. Hasard ou coïncidence ? En septembre dernier, ils annoncent à leurs millions d’abonnés la venue prochaine d'un deuxième enfant.

Travis Scott, Kylie Jenner et leur fille Stormi Webster - AFP

 Difficile de mesurer l’impact, à court terme, de la tragédie sur les projets de Travis Scott. Si sa responsabilité directe est avérée – c’est le sens de la première plainte déposée il y a quelques heures par l’un des nombreux blessés – l’industrie de la musique lui tournera-t-elle le dos aussi vite qu’elle l’a portée à son sommet ? Attendu le week-end prochain au festival Day N Vegas, il est l’une des têtes d’affiches du barnum Coachella, en avril prochain. 

Lire aussi

Dans un cas, comme dans l’autre, les organisateurs n’auront aucun mal à fermer la porte à un artiste dont le mea culpa, publié sur Instagram quelques heures après la tragédie, a paru bien léger. Enfin quid de l’album Utopia, en gestation depuis de nombreux mois ? Sa sortie, imminente, pourrait, elle aussi, avoir du plomb dans l’aile… 


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info