"True Detective", saison 2 épisode 1 : classique mais prometteur

par Rania HOBALLAH
Publié le 21 juin 2015 à 17h26
"True Detective", saison 2 épisode 1 : classique mais prometteur

ENFIN - HBO donne ce dimanche soir le coup d'envoi de la saison 2 de "True Detective". Après une première saison explosive avec Matthew McConaughey et Woody Harrelson, à quoi ressemble cette suite très attendue emmenée par Colin Farrel ? "Metronews" a vu le premier épisode diffusé lundi soir en France sur OCS City. Verdict.

 De quoi ça parle ?
Après une première saison qui avait mis la barre très haut, on attendait avec impatience de voir ce que l'écrivain et showrunner Nic Pizzolato allait bien pouvoir nous concocter pour la suite de True Detective. Exit le bayou de Louisiane, les huit nouveaux épisodes de la série policière d'anthologie (chaque saison ayant un casting et une intrigue distincts) nous emmènent cette fois sous le soleil californien dans la ville fictive de Vinci. Le meurtre de Ben Casper, un élu local, va bouleverser la vie d'une galerie de personnages. A commencer par Frank Semyon, un escroc qui s'est bâti un empire dans cette ville rongée par la corruption. Trois flics aussi torturés que sauvages, sont mis sur l'affaire.

 Comment sont les comédiens ?
Pour succéder au duo Matthew McConaughey et Woody Harrelson, alias Rust Cohle et Martin Hart... Nic Pizzolato a choisi de faire appel à quatre comédiens célèbres dont les performances sont convaincantes. On retrouve donc Vince Vaughn, alias Frank Semyon, parfait dans le rôle d'un gangster en mauvaise posture ; Taylor Kitsch qui prête ses traits à Paul Woodrugh, un ancien soldat traumatisé et qui carbure désormais au Viagra ; Rachel McAdams, qui joue Ani Bezzerides, fliquette frustrée et fâchée avec sa famille ; mais surtout un Colin Farrell moustachu qui incarne Ray Velcoro un flic torturé et hanté par son passé. Non seulement il ne s'est pas remis du viol de son ex-compagne, mais il ne sait pas si son fils, né 9 mois après l'agression, est bien le sien. Des personnages aussi borderline que Cohle et Hart...

 Que reste-t-il de la saison 1 ?
Si la saison 2 de True Detective fait peau neuve aussi bien dans sa narration (beaucoup plus classique) que dans sa thématique (le côté poétique et mystique a complètement disparu), il reste malgré tout des points communs entre les deux saisons qui sondent chacune à leur façon les abîmes de l'âme humaine. A commencer par la photographie, sublime, qui a su conserver cette signature sombre et étouffante qui nous avait hypnotisés. Et l’impression que le pire reste à venir pour les héros dont on imagine l'avenir aussi sombre que leur passé. Malgré un premier épisode un peu lent à démarrer, la rencontre finale entre les trois flics laisse présager d'une suite prometteuse.

A LIRE AUSSI >> "True Detective" : 3 bonnes saisons de voir la saison 1
A LIRE AUSSI >> Colin Farrell se confie sur son personnage dans "True Detective"

True Detective, saison 2, dimanche 21 juin sur HBO et lundi 22 juin à 20 h 55 sur OCS City.


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info