L’animatrice avait raconté son combat pour offrir une meilleure vie à "son Samychou" dans deux livres et un documentaire.
"Ta maman a le cœur brisé, mais elle sait que tu n’auras plus jamais mal", écrit-elle sur Instagram lundi 20 février.
L’adolescent de 17 ans "s’est envolé vers les étoiles après 13 jours de lutte".

Elle l’appelait "son voleur de brosse à dents". Églantine Eméyé partage sur Instagram la nouvelle la plus douloureuse pour tout parent, celle de la mort d’un enfant. "Cette nuit à minuit, mon petit ange s’est envolé vers les étoiles après 13 jours de lutte", écrit-elle sur Instagram pour annoncer la disparition de son fils cadet de 17 ans, Samy, polyhandicapé, autiste et épileptique. "Je n'ai plus de mots... Seulement une immense douleur et l'amour infini que j'ai pour lui", poursuit-elle.

Une association fondée pour les parents d'enfants autistes

L’animatrice conclut son message en s’adressant à son adolescent : "Mon Samychou, je t'aime... pour toujours. Ta maman a le cœur brisé, mais elle sait que tu n'auras plus jamais mal". Des mots très forts de la part de celle qui a ému les Français en évoquant leur quotidien dans un documentaire, et dans deux livres. Lors de sa diffusion en 2014, elle parlait du film Mon fils, un si long combat comme d’un "cri de révolte" pour dénoncer la difficile prise en charge des enfants polyhandicapés et leur mise à l’écart de la société.

Victime d’un AVC non détecté alors qu’il était bébé, Samy vivait depuis plusieurs années dans un établissement spécialisé. Sur Instagram, Églantine Eméyé documentait régulièrement leurs heures passées ensemble. Dans une interview qu’elle nous accordait en 2015, elle refusait qu’on la qualifie de "mère courage". "J'ai horreur de cette étiquette qu'on est en train de me coller. Tout comme je ne supporte pas tous les papiers qui ne parlent que de l'aspect négatif du handicap. Vous devriez regarder les autres parents, ils sont tous aussi forts que moi. Nous ne sommes pas exceptionnels, ou plus doués, c'est juste que nous n'avons pas le choix", insistait-elle.

En 2008, Églantine Eméyé a fondé l’association "Un pas vers la vie" pour "donner aux enfants autistes et à leur famille le droit à une ville meilleure". Personnalités et anonymes étaient nombreux à réagir à la mort de Samy. "Il a vécu grâce à toi des moments tendres et magiques malgré une douleur dont on ne peut se rendre compte", témoigne notamment Nagui.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info