Une pétition virale appelle à changer le titre du film "Les Segpa"

Delphine DE FREITAS
Publié le 27 janvier 2022 à 15h35
Une pétition virale appelle à changer le titre du film "Les Segpa"

Source : Apollo Distribution

Plus de 100.000 personnes ont déjà signé le texte mis en ligne par un parent d'élève sur la plateforme Change.org.
La comédie, co-produite par Cyril Hanouna, doit sortir au cinéma en avril.
Un député et un syndicat enseignant dénoncent "une stigmatisation crasse et affligeante" des élèves de ces sections.

La bande-annonce n’a pas fait rire grand-monde. Diffusées début janvier, les premières images de la comédie Les Segpa mettent en scène des élèves de ces sections d’enseignement général et professionnel adapté le jour de la rentrée. Sauf que personne ne semble avoir envie de reprendre les cours. 

Co-produit par Cyril Hanouna, le projet a révolté de nombreuses personnes dont Benoît Garon. Enseignant et parent d’une ado en Segpa, il a lancé une pétition en ligne pour interpeller le distributeur du film.

"Non à la dévalorisation des élèves de Segpa"

En quatre jours, plus de 60.000 personnes avaient signé le texte intitulé "Non à la dévalorisation des élèves de Segpa". Ils sont désormais près de 110.000 avoir posé leur nom en bas de cette pétition qui demande "la modification du titre du film et le retrait de toutes allusions à l’enseignement spécialisé indispensable dans notre système éducatif". 

"L’impact d’un tel film avec sa promotion et sa diffusion sera extrêmement négatif et perturbant pour l’estime de soi d’un élève de Segpa déjà fragile", insiste la pétition.

Il est lamentable de contribuer à la stigmatisation de nos élèves les plus fragiles et de leur famille en véhiculant des stéréotypes dévalorisants

Syndicat enseignant SE-Unsa

Les classes de Segpa réunissent "des élèves présentant des difficultés scolaires graves et persistantes auxquelles n’ont pas pu remédier les actions de prévention, d’aide et de soutien", selon le site de l’Éducation nationale. Interrogé par Konbini, Benoît Garon parle de collégiens "qui peuvent avoir des handicaps, notamment beaucoup de dys- : dyslexie, dysphasie, dysorthographie…, d’autres qui ont des problèmes familiaux pour pouvoir travailler chez eux".

Précisant n’avoir pas vu le film, il dénonce la caricature qui se dégage de la bande-annonce. Les élèves sont notamment présentés comme des idiots beaucoup plus âgés que les élèves qui sont en section Segpa.

Un argument repris par le député Bruno Studer, président de la commission éducation à l'Assemblée. "Le producteur du film, Cyril Hanouna, dont le père était médecin et qui lui-même a fait des études supérieures, ne peut en rien arguer 'd’autodérision' dans un film où par ailleurs, les acteurs qui semblent sur-jouer des enfants bêtement idiots âgés normalement de 10 à 16 ans, ont tous l'air bien majeurs", a déclaré l'élu LaREM du Bas-Rhin dans un communiqué.

"Il est lamentable de contribuer à la stigmatisation de nos élèves les plus fragiles et de leur famille en véhiculant des stéréotypes dévalorisants", a critiqué de son côté, le syndicat enseignant, SE-Unsa que cite l'AFP. "Lorsque les enseignants proposent une orientation en Segpa, ils se heurtent parfois aux réticences des parents ou d’enfants qui craignent d’être moqués. Ce film ne fera qu’empirer les choses", s'inquiète le syndicat. Adapté d'une web-série, Les Segpa doit sortir en salles le 20 avril.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info