"Upload", la série qui vous veut du bien, s’offre un retour survolté

Delphine DE FREITAS
Publié le 10 mars 2022 à 22h10
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Après deux ans d’attente, la piquante comédie de Greg Daniels ("The Office US") recharge ses batteries avec une saison 2 encore plus folle.
L’enfant illégitime de "Black Mirror" et "The Good Place" s’éloigne de la romance pour un terrain plus social qui s’amuse toujours autant de notre société.
Sept petits épisodes seulement à savourer dès vendredi 11 mars sur Prime Video.

L’inquiétude est toujours grande de voir revenir une série de qualité. La suite sera-t-elle à la hauteur ? Il n’a pas fallu quelques minutes avant de pousser un ouf de soulagement en découvrant la saison 2 d’Upload. Car le bonbon de comédie qui nous avait régalés pendant le confinement au tout début de la pandémie est toujours aussi délicieux. Peut-être même plus. Il y a deux ans, la nouvelle création de Greg Daniels (Parks and Recreation, The Office US) avait agi comme une pilule un peu magique qui l’espace de 30 minutes vous plongeait avec humour dans un futur pas si lointain où la vie éternelle était une possibilité. À condition d’en avoir les moyens.

Une saison 2 plus mordante mais trop courte

Enfant illégitime de Black Mirror et The Good Place, Upload met en scène une société sans scrupules qui défie les lois de la nature en permettant à ses riches clients de se télécharger dans un monde virtuel après leur mort. Plus ils paient, plus leur nouveau quotidien est agréable. "C'est une vision ni utopique, ni dystopique. C’est une sorte d'entre-deux, dans laquelle il y a beaucoup de promesses mais aussi beaucoup de stupidité et d’avidité", nous expliquait Greg Daniels lors du lancement de la série. La première saison racontait comme le golden boy séducteur Nathan (Robbie Amell) s’acclimatait à sa nouvelle vie d’être "téléchargé" avec l’aide de Nora (Andy Allo), brillante spécialiste en informatique bien vivant chargée d’accompagner le jeune défunt.

Prime Video

À force de passer du temps ensemble pour tenter de résoudre le mystère de la mort suspecte de Nathan, leur amitié naissante s’est transformée en prometteuse histoire d’amour. Mais c’était sans compter sur les scénaristes qui ont coupé court aux ardeurs du public dans l’ultime scène de la saison 1. La saison 2 reprend dans la foulée pour mieux nous faire languir. Car nos deux héros évoluent un bon moment en parallèle avant d’enfin se retrouver. Mais pas franchement pour roucouler.

Lire aussi

Le propos se fait plus social encore, la satire plus mordante. Nora rejoint un groupe de rebelles anti-tech bien décidé à obtenir le téléchargement après la mort pour tous. Quant à Nathan, il se transforme en Robin des bois de Lakeview – le monde virtuel où il réside -, prenant aux plus riches des riches leurs crédits virtuels pour rendre la vie plus douce aux plus démunis des riches. Il doit aussi gérer la présence de son ex-fiancée Ingrid (Allegra Edwards), qui prétend s’être "téléchargée" pour lui alors qu’elle est en fait bien vivante. Aussi hilarante qu’attendrissante, elle apporte une nouvelle couche de folie à une série qui n’en manquait. 

Ingrid (Allegra Edwards) est beaucoup trop heureuse de retrouver Nathan (Robbie Amell) dans l'au-delà virtuel de la saison 2 de "Upload". - Prime Video

À l'heure de la Peak tv où les séries se multiplient à la vitesse éclair, Upload est celle qu'il ne faut pas manquer. Loufoque, intelligente et divinement écrite, elle réussit à créer un monde à l'esthétique singulière dans lequel on vient se protéger comme dans un cocon. Le seul bémol ? Que cette saison 2 soit si courte. Seulement sept épisodes quand la première en comptait dix. Car en ce moment plus que jamais, le monde a bien besoin d’une série qui lui veut du bien.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info