Vente du château de Miraval : Brad Pitt attaque Angelina Jolie en justice

par Delphine DE FREITAS
Publié le 18 février 2022 à 13h50
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Toujours en guerre ouverte pour la garde de leurs six enfants, les deux ex les plus célèbres de la planète se déchirent désormais autour de leur propriété française.
L’acteur a porté plainte contre l’actrice, qui a vendu ses parts du domaine à un oligarque russe sans le prévenir.
Brad Pitt souhaite faire annuler la vente.

Le château de leur conte de fées s’est changé en sombre objet conflictuel. Alors qu’il flânait sereinement dans les musées de la ville de Paris cette semaine, Brad Pitt a laissé le soin à ses avocats de défendre sa propriété du Var. Ils ont déposé plainte pour lui, jeudi 17 février à Los Angeles, contre son ex-femme, Angelina Jolie. L'acteur lui reproche d’avoir vendu en secret les parts qu’elle détenait de leur domaine de Miraval. C’est là que le couple s’est marié en 2014, là aussi que le comédien a développé avec succès son vignoble.

Le vignoble, "la passion rentable" de l'acteur

Selon des documents de justice consultés par TMZ et Page Six, Brad Pitt accuse Angelina Jolie de ne pas avoir respecté un accord tacite entre eux. Les anciens époux s’étaient promis de ne pas vendre leurs parts respectives sans avoir l’autorisation de l’autre. La moitié de la propriété appartient désormais à une société contrôlée par l’oligarque russe Yuri Shefler. La plainte souligne que "le vignoble est devenu la passion de Brad Pitt, une passion rentable qui, sous sa direction, a grossi jusqu’à être une success story internationale et multimillionnaire ainsi que l’un des producteurs de rosé les plus appréciés au monde".

Angelina Jolie "a vendu ses parts en sachant que Shefler et ses associés chercheraient à prendre le contrôle de l’entreprise à laquelle Brad Pitt s’est entièrement consacré et à saper son investissement dans Miraval", poursuit le texte. Les avocats de l’acteur rappellent qu’il a payé 60% de la propriété à l’achat, contre 40% pour son ex-femme. Ils martèlent aussi qu’elle cherche à bénéficier davantage de ce succès auquel elle n’a pas contribué "tout en blessant gratuitement" leur client.

Lire aussi

Les représentants de Brad Pitt assurent que cette vente "le prive du droit de profiter de sa propriété privée et de superviser l’entreprise qu’il a développée à partir de rien". Objectif ? Obtenir un procès pour faire annuler cette transaction. Voilà qui ne risque pas d’apaiser les relations plus que tendues entre les deux stars, toujours pas tombées d’accord sur la garde de leurs six enfants. Les avocats d’Angelina Jolie n’ont pour l'instant pas souhaité faire de commentaires.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info