VIDÉO - Saurez-vous faire la différence ? Les portraits ultra-réalistes de ce Niçois ne sont pas des photos

par La rédaction de TF1info | Reportage Emmanuelle Rouillon, Dominique Guido
Publié le 20 novembre 2023 à 15h51

Source : JT 13h Semaine

Leur qualité et précision est telle qu'elles pourraient passer pour des photographies.
Mais en y regardant de plus près, c'est bien la main d'un homme qui dessine ces portraits ultra-réalistes.
L'œuvre d'un Niçois que l'une de nos équipes a pu rencontrer.

Vos yeux pourraient vous jouer des tours devant les portraits de Mathieu Dutemps. Non, ce ne sont (vraiment) pas des photos, mais des dessins réalisés entièrement au crayon à papier. Et il est quasiment impossible de faire la différence à l’œil nu, même en s'y penchant de très près. "On dirait vraiment une photo", s'étonne une passante. "C'est surréaliste, je ne vois pas comment on peut faire les gouttes de sueur, l'eau, avec un crayon", s'étonne une autre. 

TF1

J'adore aller chercher le plus de détails possibles
Mathieu Dutemps

À 29 ans, Mathieu, aide-soignant en psychiatrie, dessine chez lui, dans sa cuisine. Un défi un peu fou qui lui prend deux mois et demi pour chaque dessin. "J'adore aller chercher le plus de détails possibles, j'ai commencé à dessiner et je ne savais pas que ça s'inscrivait dans l'hyperréalisme", explique le jeune homme. C'est sur Internet, en regardant d'autres vidéos, qu'il a perfectionné sa technique et affiné le choix de son matériel. "Ça ce sont des crayons de couleur, mais de la teinte grise, ils saturent mieux le papier, je les ai découverts récemment. C'est très agréable de travailler avec ça, c'est ergonomique, c'est un peu lourd, ça fait vraiment qualitatif", ajoute-t-il.

Ses vidéos ont déjà séduit 92.000 abonnés, mais sa première fan, c'est la responsable d'un magasin d'imprimerie. "Ce qui était très rigolo, c'est que la première fois qu'il a amené le dessin, je l'ai donné à mon mari sans rien dire, en lui demandant de le scanner. Il a évidemment cru que c'était une photo, et il s'est mis à zoomer sur l'écran en disant 'ce n'est pas possible'. Au lieu de voir des pixels, il a vu des traits, et là, il a été émerveillé", sourit la commerçante. Mathieu a déjà exposé ses œuvres à Nice et participé à plusieurs concours internationaux. Il vend ses reproductions entre 100 et 600 euros.


La rédaction de TF1info | Reportage Emmanuelle Rouillon, Dominique Guido

Tout
TF1 Info