VIDÉO - C'était il y a 60 ans : Youri Gagarine, le premier homme dans l'espace ou l'apogée de la conquête spatiale russe

par Léa BONS
Publié le 12 avril 2021 à 8h00, mis à jour le 12 avril 2021 à 16h49

Source : Sujet TF1 Info

DANS LES ÉTOILES - Dans les années 50, dans un climat de guerre froide, URSS et État-Unis se lancent dans une conquête spatiale sans précédent. Mais en 1961, les Soviétiques marquent un grand coup en envoyant le premier homme dans l'espace.

Il y a 60 ans,  le 12 avril 1961, Youri Gagarine, vêtu d'une combinaison orange, atterrissait dans un champ après avoir effectué un vol dans l'espace. La domination spatiale de l’URSS est sans équivoque. Le cosmonaute incarne alors la réussite soviétique, et pourtant, rien ne prédestinait le jeune homme à un destin si héroïque. 

Dans les années 50, la guerre froide entre les États-Unis et l'URSS a trouvé un nouveau terrain de jeu : l'espace. Les deux superpuissances se lancent alors dans une conquête spatiale inédite et mettent au point leurs premières fusées très rapidement, mais les Russes vont dominer très vite la course à l’espace. 

À la surprise générale, Moscou annonce le 4 octobre 1957, la réussite de la mise en orbite du premier satellite artificiel de l’histoire, "Spoutnik". La chienne Laïka est ensuite envoyée en orbite le 3 novembre 1957, suivie par les missions Luna qui permettent d'obtenir les premiers clichés de la face cachée de la Lune. Les US sont à la traîne et les années 1960 confirment l’ambition spatiale des soviétiques. Cette fois-ci, c’est un homme qui va être envoyé dans l’espace et cet homme, ce sera Youri Gagarine, un jeune pilote de 27 ans. 

L'archétype de l'homme russe

Né en 1934 d'un père charpentier et d'une mère paysanne, Youri Gagarine se retrouve cosmonaute un peu par hasard. 

Le jeune homme qui a grandi pendant la guerre dans une extrême pauvreté, se forme d'abord pour devenir ouvrier métallurgiste, mais passionné d’aviation, il adhère parallèlement  à un club de pilotage amateur. Diplômé, Gagarine abandonne pourtant son destin de technicien fondeur pour rejoindre l’armée de l’air comme élève officier. 

En 1959, le processus de sélection des premiers cosmonautes soviétiques est lancé. Les Soviétiques ont décidé de rechercher leurs candidats parmi les pilotes de l'armée de l'air, car ils sont déjà, par leur métier, accoutumés à subir des accélérations importantes. Et contrairement aux Américains, qui ont sélectionné des pilotes seniors, ils choisissent des pilotes relativement novices, ayant entre 25 et 30 ans. 

Dernier critère la taille, compte tenu de l'espace restreint disponible dans la future capsule spatiale, les recrues ne doivent pas mesurer plus de 1,70 m. Ça tombe bien, Youri Gagarine est pilote de l'Air, il a 27 ans et ne mesure que 1,58 mètre. Blond aux yeux bleus, souriant, il incarne de surcroit l'archétype de l'homme russe. Le candidat parfait pour répondre à la propagande soviétique de Nikita Khrouchtchev.

Le 12 avril 1961, c'est le décollage ! Arrimé dans une minuscule capsule, Youri Gagarine s'envole à bord de la fusée Vostok 1, depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Mais tout ne se passe comme prévu, le vol subit de nombreux problèmes techniques. Vostok n'a pas été placé sur la bonne orbite et retour dans l'atmosphère s'est mal passé. Gagarine est obligé de s'éjecter de sa capsule et termine sa descente en parachute. Il atterrit finalement dans un champ sain et sauf. 

Il y a 60 ans, Gagarine était le premier homme dans l'espaceSource : JT 13h Semaine

Le vol spatial de Gagarine a un retentissement énorme dans le monde entier, l'URSS a réussi sa mission : envoyer un homme dans l'espace. Le 14 avril 1961, Youri Gagarine est reçu triomphalement à Moscou. Le jeune homme entame alors une tournée mondiale utilisée à des fins de propagande politique et est nommé responsable de l'entraînement des cosmonautes. 

Mais devenu trop précieux pour l’URSS, on lui interdit de voler. Jusqu’au 27 mars 1968, où Youri Gagarine prend les commandes d'un avion d'entraînement. 

À 34 ans seulement, le pilote chéri de la nation s'écrase au Nord-Est de Moscou dans des circonstances encore troubles aujourd’hui. Avec sa mort, c’est la domination spatiale de l’URSS qui s’essouffle, marquée un an plus tard par la conquête de la Lune par les Américains qui offrira à jamais, la première place aux États-Unis dans la course à l’espace 


Léa BONS

Tout
TF1 Info