Le WE

"Cendrillon" : l’envers du décor

Publié le 16 avril 2022 à 13h27, mis à jour le 16 avril 2022 à 14h53
JT Perso

Source : JT 13h WE

"Cendrillon", un grand classique, est revisité à l'Opéra de Paris. Ses metteurs en scène disposent d'une immense scène pour y cacher des décors pharaoniques.

Pour son entrée au répertoire de l'Opéra de Paris, "Cendrillon" bouscule les clichés. Elle se nomme Lucette et balaye ses rêves brisés. Le cœur de l'Opéra Bastille bat alors à l'unisson pour que vive ce conte de fée contemporain. Mais notre histoire se joue en coulisses. En arrière scène, 3 000 mètres carrés de surface et de décors impressionnants sont montés sur palettes qu'il faut déplacer au gré de la narration. Une machinerie testée avant chaque représentation.

Une fois le décor en place, il descend à hauteur de plancher grâce à des vérins capables de supporter 80 tonnes, un subtil travail d'architectes et de sculpteurs. Tout est fabriqué dans les ateliers de l'Opéra à partir d'une maquette. Celui-ci a non seulement une fonction esthétique, mais aussi narrative. Il joue un rôle essentiel au service de la mise en scène qu'il faut gérer en coulisses. Pendant le spectacle, les 20 machinistes ont exactement sept minutes pour installer sur scène la salle de bal de Cendrillon. Sans nul doute, sur ce conte, c'est bien en coulisses que l'on voit le plus de fées.

TF1 | Reportage C. Magne, J.Y. Chamblay


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info