Le WE

Cinéma : "Adieu monsieur Haffmann" dans les salles ce mercredi

Publié le 9 janvier 2022 à 13h28, mis à jour le 10 janvier 2022 à 9h29
JT Perso

Source : JT 13h WE

L'essentiel

Le film "Adieu monsieur Haffmann" pose cette question que chacun d'entre nous s'est posé au moins une seule fois dans sa vie. De quel côté aurais-je été si j'avais connu l'occupation allemande ?

Paris 1941, un joaillier juif est contraint de se cacher. Terrer dans sa cave, il laisse son employé gérer la boutique et s'installer dans son appartement. Un homme ordinaire qui va se transformer peu à peu en salaud. Selon Gilles Lellouche : "On ne sait absolument pas qui on est tant qu'on n'est pas confronté à ce genre de chose". "Personne n'est né salaud, ce sont les circonstances de la vie qui font qu'on choisit ce chemin plutôt qu'un autre", ajoute Daniel Auteuil.

"Adieu Monsieur Haffman" est à l'origine une pièce de théâtre. Un huis clos étouffant entre trois personnes. L'équipe du film a reconstitué entièrement la cave, la boutique et l'appartement de Monsieur Haffman, en studio ou dans des bâtiments inoccupés. On tourne dans des décors qui sont assez restreints, qui sont les mêmes et de façon répétitive. "On est un peu enfermé en tant qu'acteur, comme les personnages le sont dans le film", affirme Gilles Lellouche.

Le film n'est pas une réplique de la pièce, notamment dans le rythme. Le réalisateur, Fred Cavayé mène son film à la cadence d'un thriller.

A découvrir au cinéma mercredi 12 janvier 2022.

TF1 | Reportage S. De Vaissiere, D. Blondeau