Le WE

Cinéma : "Lynx" sort en salles ce mercredi

Publié le 16 janvier 2022 à 20h23, mis à jour le 16 janvier 2022 à 23h59
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le documentaire "Lynx" du photographe animalier Laurent Geslin sort sur les écrans mercredi prochain. Il a suivi le lynx du Jura pendant 12 longues années. Il a accepté de nous emmener dans ces forêts où la patience a fini par être récompensée.

Il est méfiant, sauvage et solitaire. Il ne comprend pas la présence de celui qui filme. Le lynx dans le reportage en tête de cet article vit au cœur de la forêt jurassienne. Il n'est pas dressé, ne porte pas de collier émetteur pour le tracer. Il s'agit du premier film réalisé sur le lynx à l'état sauvage. Nous avons suivi son auteur, Laurent Geslin, sur la frontière franco-suisse. Nous l'avons trouvé au cœur d'un jeu de piste.

L'animal laisse des traces, mais se montre rarement. Pour réaliser les images qui semblent s'offrir à l'objectif. Laurent a dû enquêter pendant 5 ans, puis tourner quotidiennement pendant 7 ans. "Si je vois le lynx 8 à 10 fois par an, c'est une très bonne année. Si je réussis à le filmer 4 à 5 fois par an, c'est une super année. C'est normal, c'est un animal qui est nocturne, forestier, donc il est quasiment impossible à voir", dit-il.

Laurent travaille donc essentiellement à l'aube ou au coucher du soleil. Ce jour-là, il nous donne rendez-vous dans un endroit stratégique. Pas de lynx à l'horizon, mais de chamois. Un scénario idéal pour monter un affût. "Là, par exemple, j'installe ici parce que je sais qu'il y a des chamois qui viennent manger sur ces prairies et qu'il y a un mur de pierres sèches derrière. Et le lynx se sert de ce mur de pierre sèche pour passer derrière et s'approcher du chamois", explique le photographe animalier.

Des heures, des jours, des mois d'attente et parfois dans l'objectif de vraies scènes de chasse. Des images spectaculaires, mais aussi un outil pédagogique. Le lynx est un animal méconnu qui fait peur. Il ne s'attaque pourtant pas aux hommes et il est utile. IL régule la population des herbivores. Il a même été réintroduit pour cette raison dans les années 70. Ils étaient une vingtaine il y a 50 ans. Ils sont aujourd'hui 150 dans le massif jurassien. Une espèce encore rare et protégée.

TF1 | Reportage S. De Vaissière, E. Berra


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info