Inflation : les prix s'envolent

Cinéma : mais où sont passés les spectateurs ?

Antoine Llorca | Reportage vidéo : Kevin Gaignoux, Cléa Jouanneau
Publié le 26 octobre 2022 à 10h59
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les salles de cinéma restent désespérément vides.
La fréquentation a baissé de 30% par rapport à 2019, malgré les efforts des exploitants qui multiplient les initiatives pour faire revenir les clients.

Dans le cinéma Cinétriskell en Vendée, le scénario se répète depuis plusieurs mois. Pas de client à l'entrée et pas beaucoup plus dans les salles. En semaine, le taux de remplissage dépasse difficilement les 10%. Depuis les années Covid, le phénomène touche aussi les grands groupes. Il y a 30% de spectateurs en moins cette année par rapport à 2019.

Entre concurrence des plateformes de streaming et tarifs trop élevés, chacun d'entre vous a son explication. "C'est plus pratique de garder un film dans son fauteuil chez soi", argue une Nantaise à notre micro. "10 euros pour 2 heures de film, c'est trop cher", lance un jeune homme. L'argument du prix, le gérant du cinéma Le Concorde n'y croit pas. Malgré des tarifs attractifs, il ne fait plus le plein. "Si les gens ne reviennent pas, c'est qu'ils ont perdu l'habitude. Il faut recréer l'habitude pour qu'ils retrouvent le chemin. Et nous, on fait le pari que lorsqu'ils auront retrouvé le chemin, on saura les capter et cette expérience, ils voudront la revivre tout de suite", nous explique Sylvain Clochard, directeur et programmateur du Concorde.

Lire aussi

Mais ce qui préoccupe le plus dans notre cinéma vendéen, c'est la consommation électrique. Le directeur Éric Dubot a appris qu'il devrait payer le kilowatt/h trois fois plus cher qu'actuellement. Selon ses calculs, ses charges liées à l'électricité passeraient de 34.000 euros à l'année à 114.000 euros. Il doit trouver une solution avant le 10 novembre. "J'envisage de fermer mon établissement du lundi au vendredi et de le rouvrir le vendredi soir", explique Éric Dubot. Comme de nombreux cinémas en France, il espère pouvoir bénéficier de l'aide aux petites entreprises, promise par l'État ces derniers jours.


Antoine Llorca | Reportage vidéo : Kevin Gaignoux, Cléa Jouanneau

Tout
TF1 Info