VIDÉO - Robert Pattinson, le nouveau Batman : "C’est fun de jouer les êtres tourmentés"

Jérôme Vermelin
Publié le 8 mars 2022 à 12h47
JT Perso

Source : TF1 Info

L’acteur britannique est la vedette de "The Batman", en salles depuis mercredi dernier.
L’ex-vampire de "Twilight" incarne un justicier de Gotham plus sombre que ses prédécesseurs.
De passage par Paris, il s’est confié aux équipes du JT de TF1.

Le nouveau justicier de Gotham City, c’est lui. Robert Pattinson, 34 ans, est la star de The Batman, n°1 du box-office dans le monde entier. L’acteur britannique, révélé par la saga vampirique Twilight, n’a pas hésité longtemps lorsque le réalisateur Matt Reeves lui a proposé de succéder à Ben Affleck dans le costume du célèbre superhéros. "J’avais adoré ce qu’il avait fait avec La Planète des Singes et tous ses films à vrai dire et j’ai quasiment accepté sans lire le scénario", avoue l’intéressé dans une interview accordée à Paris à notre reporter Sylvain Millanvoye.

Si certains fans voient déjà en lui le meilleur Batman de tous les temps, c’est d’ores-et-déjà le plus sombre puisque son Bruce Wayne est un jeune héritier solitaire qui a renoncé à toute forme de vie sociale pour se venger du meurtre de ses parents en pourchassant les criminels. Jusqu’au jour où l’un d’entre assassine sauvagement le maire en pleine campagne pour sa réélection…

Il n'a jamais lu les comics

"Ce qui m’a tout de suite frappé dans le script, c’est qu’ils ont éliminé le côté playboy de Bruce qu’on retrouvait dans tous les autres films", raconte l’acteur. "Ce qui était un peu effrayant car le public est habitué à ça. Et ils l’ont remplacé par quelqu’un de beaucoup plus tourmenté. Mais je ne sais pas, ça m’a paru tout de suite logique. Et puis j’avoue que c’est fun de jouer les êtres tourmentés ! C'est ma zone de confort (rires)", dit-il.

Lire aussi

Si cette approche du personnage n’est pas sans rappeler "Batman : Année Un", la BD de Franck Miller paru à la fin des années 1980, Robert Pattinson avoue qu’il n’a "jamais vraiment lu de comics". Vraiment ? "En Angleterre, il n’y a pas cette culture des comics qu’il y a aux États-Unis. Mais j’ai vu tous les films. Celui qui m’a le plus marqué, c’est Batman, le défi (de Tim Burton avec Michael Keaton sorti en 1992 – ndlr). Ça m’avait fait un effet dingue !".


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info