L'humoriste Jean-Yves Lafesse est mort à l'âge de 64 ans

La rédaction de LCI
Publié le 23 juillet 2021 à 12h23
JT Perso

Source : TF1 Info

DISPARITION - La famille de l'humoriste, popularisé par ses canulars téléphoniques et ses caméras cachées, a annoncé son décès ce vendredi 23 juillet.

Il a fait rire des millions de téléspectateurs en utilisant son petit doigt comme micro. L'humoriste Jean-Yves Lafesse est décédé jeudi 22 juillet à Vannes où il était revenu s'installer il y a deux ans. Il avait 64 ans. Sa famille a annoncé sa disparition à l'AFP ce vendredi 23 juillet.

Né à Pontivy (Morbihan) en 1957, ce précurseur des gags par caméra cachée et des canulars téléphoniques souffrait de la maladie de Charcot, diagnostiquée il y a un an, a indiqué sa famille à l'AFP, ajoutant que "son état s'était brutalement dégradé dans les dernières 24 heures".

"Déconneur professionnel" pendant le premier confinement

Jean-Yves Lafesse, de son vrai nom Jean-Yves Lambert, avait évoqué ses problèmes de santé dans une cagnotte Leetchi qu'il avait lancée pour financer un nouveau projet. "Il y a deux ans, j’ai hérité d’une maladie qui me diminue physiquement. Le rire m’aide beaucoup, il entretient mon moral. J’ai donc décidé de lancer un projet, pour continuer de partager ce rire avec vous", avait-il expliqué. Il avait notamment pour ambition de diffuser l'intégralité de ses canulars téléphoniques, dont "beaucoup d'inédits", ainsi que des directs sur Facebook pour échanger avec le public. Près de 8700 euros avait déjà été récoltés.

L'artiste avait débuté à la radio dans les années 1980, au moment de l'éclosion des radios libres. Repéré par les télévisions publiques comme privées, sa carrière était lancée quelques années plus tard. Parallèlement à la télévision et à ses spectacles, il était aussi comédien. Le public a notamment pu le voir dans L'Arnacoeur de Pascal Chaumeil (2010) ou dans Roxane de Mélanie Auffret  (2019). 

Le confinement semblait avoir encore renforcé sa popularité. Interrogé en mai 2020 par France 3 Bretagne, il assurait avoir "joué son rôle. Celui de déconneur professionnel." "J'ai mis régulièrement en ligne des petites vidéos humoristiques sur  ma page Facebook. Je suis passé de 180.000 à 300.000 abonnés durant le confinement. La preuve que le rire reste indispensable en toutes circonstances", avait-il martelé. Pourvu que son esprit dure.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info