LE WE 20H

VIDÉO - Une copie "extraordinaire" de la Joconde vendue aux enchères ce mardi à Paris

V.F
Publié le 9 novembre 2021 à 10h35
JT Perso

Source : JT 20h WE

RÉPLIQUE - Peinte seulement un siècle après l'original, une copie de la célèbre Joconde de Léonard de Vinci est mise aux enchères ce mardi 9 novembre à Paris. Son prix de base est fixé à 150.000 euros.

On pourrait s'y méprendre. Même finesse des traits, même sourire ambigu, même regard qui semble vous observer... Ce mardi 9 novembre en fin d'après-midi, une réplique de la Joconde va être vendue aux enchères par la maison Artcurial à Paris. Ce n'est évidemment pas la première, mais celle-ci est très particulière, car l'artiste anonyme a imité à la perfection le visage de la Mona Lisa originale. 

Comme on peut le voir dans le reportage de TF1 en tête d'article, seules quelques différences se sont glissées dans l'œuvre : un décor d'arrière-plan tracé à amples coups, bien moins travaillé et détaillé que celui de Léonard de Vinci, de larges colonnettes ostensibles encadrant la Joconde alors qu'elles sont fines et quasi invisibles dans l'original, ou encore une touche différente dans les étoffes de la robe. 

L'"École de Fontainebleau"

Si on ignore son auteur, cette copie est attribuée à "l'École de Fontainebleau", un ensemble de peintres actifs au XVIe siècle autour du château de Fontainebleau, près de Paris, où était justement exposée l'œuvre de Léonard de Vinci entre le règne de François 1er et celui de Louis XIV. Elle aurait été peinte vers 1601, soit un siècle après l'original, jauni par le temps. 

"La Joconde au XVIe siècle avait ces couleurs. Cette réplique se présente toutes proportions gardées en meilleur état que la Joconde ne l'est", souligne Mathieu Fournier, commissaire-priseur et directeur associé chez Artcurial. Un état que l’on doit au support de l'œuvre. Elle n'est pas peinte sur toile, mais sur un panneau de chêne que la lumière ultraviolette révèle presque intact. "Les parties qui apparaissent en plus sombres sont des retouches, mais il n'y en a quasiment pas. Le tableau est dans un état vraiment extraordinaire" poursuit le spécialiste.

Une copie "forcément réalisée devant l'original"

"Ce tableau est tellement fidèle qu'il a forcément été réalisé devant l'original. Il nous montre ce qu'était la Joconde au moment où la copie fut exécutée", avec alors des "couleurs très franches", observe encore Mathieu Fournier. Chaque coup de pinceau reflète l'admiration du peintre pour le maître et son fameux sfumato. "Là, on voit au niveau des broderies que c’est peint de façon très franche avec de la matière. On suit le parcours de la dentelle sur le point. Par contre, sur le visage, on voit qu'il y a un fondu qui est beaucoup plus subtil et qui épouse les règles de Léonard", conclut-il.

Cette copie, redécouverte il y a six mois lors d'un inventaire familial dans les environs de Paris, est estimée entre 150.000 et 200.000 euros. Mais l'engouement pour l'icône du Louvre pourrait faire monter les enchères. Dans l'histoire des très nombreuses copies de la Joconde, la dernière, un tableau du XVIIe siècle, s'est vendue cet été à près de 3 millions d'euros.


V.F