Au cœur des régions

Dans les ateliers du musée national de la Marine à Paris

TF1
Publié le 12 juin 2021 à 20h28, mis à jour le 15 juin 2021 à 15h54
JT Perso

Source : JT 20h WE

REPORTAGE - Au musée de la Marine, les maquettes de bateaux sont plus fascinantes les unes que les autres. Après 4 longues années de travaux, le lieu ne rouvrira qu'en 2022 en raison de la minutie nécessaire à la restauration de ces œuvres d'art à part entière.

Le Royal Louis est l'un des bateaux emblèmes de Louis XIV. Il mesure cinq mètres de long, près de 20 fois plus petit que l'original. Une réplique exacte multicentenaire avec ses trois ponts 624 canaux. Le vaisseau est nettoyé, décrassé comme les 900 objets exposés en 2022 dans le nouveau musée. "Le plus difficile c'est de choisir le traitement qu'on va mener (...). C'est vrai que ça prend énormément de temps", précise Ariane Théveniaud, restauratrice du patrimoine - spécialité bois au Musée national de la Marine à Paris (16e). Les restauratrices doivent avoir le savoir-faire nécessaire pour la réparation qui s'impose.

Les réserves regorgent de pièces exceptionnelles, quelque 35 000 dont près de 6 000 tableaux. Le plus difficile pour l'équipe de conservateurs est de sélectionner les œuvres exposées au futur musée telle cette toile de Louis-Philippe Crépin, un affrontement franco-anglais à l'aube du premier empire. Parmi les objets retenus, cette imposante figure de proue jadis fixée à l'avant d'un bateau, une sculpture d'Henri IV en attente de restauration.

Camille Perez, cheffe du service de la conservation au Musée nationale de la Marine, elle, examine en détail les restaurations à mener sur d'autres ornements de bateaux. Elle veille aussi à la qualité de travail sur d'autres objets. 70 millions d'euros sont consacrés à ces travaux de restauration. Un budget énorme qui traduit la volonté de sensibiliser le public aux enjeux cruciaux de la mer. "C'était un défi incroyable. Comment transformer un musée qui a 250 ans, qui a toujours parlé plus ou moins que de l'histoire de la marine nationale. De la transformer en un musée d'avenir sur les enjeux de demain (...)", explique Vincent Campredon, commissaire général de la Marine, directeur du Musée national de la Marine à Paris (16e). Après 4 ans de fermeture, le futur musée national de la marine rouvrira ses portes à la fin de l'année prochaine.


TF1

Tout
TF1 Info