En plein air ou dans un théâtre, ces acrobates voltigeurs nous donnent le vertige

Publié le 26 juin 2021 à 20h35, mis à jour le 27 juin 2021 à 0h22

Source : JT 20h WE

Des artistes pensent comme Icare que le vrai pouvoir est de savoir voler. C'est le cas notamment de ces acrobates voltigeurs qui se sont invités au Festival de danse de Montpellier. Cette année 2021, la 40e édition se tiendra jusqu'au 16 juillet prochain.

Vont-ils réussir, corps engagés ? Corps légers, vont-ils réussir à voler ? Pour y parvenir, leur regard s'étire vers le ciel et leur main s'étend vers celle d'un funambule égaré. Car rien ne prédestinait cet homme au spectacle. Voilà son espace naturel, les sommets ou la montagne qu'il traverse sur un fil mais qu'il a accepté de déplacer sur scène. C'est la première surprise du Festival de danse de Montpellier. "Au début, j'avais l'impression d'être enfermé. Mais en fait, je n'ai jamais été aussi libre qu'en étant enfermé dans un théâtre (...)", reconnaît Nathan Paulin, highliner - Funambule de l'extrême.

À l'origine de cette rencontre, il y a Rachid Ouramdane, chorégraphe du ballet "Corps extrêmes". Il était ébloui par les performances de ceux qui dansent sans le savoir. "C'est un spectacle chorégraphique mais il n'y a pas de danseurs. Ce sont des acrobates voltigeurs, des porteurs", précise-t-il.

Et plus inattendu encore, on découvre aussi une championne d'escalade Nina Caprez qui aura troqué ces falaises pour cet immense mur, support vertical d'un ballet aussi léger et aérien que peuvent le rêve des spectateurs confinés mais pleinement excités. Ils sont masqués, à distance les uns des autres en jauge réduite. Annulé en 2020, le festival ouvre la saison estivale avec cette proposition inattendue. En plein air ou dans un théâtre, elle pourra être adaptée à toutes les situations.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info