C'est l’un des photographes les plus importants du XXᵉ siècle.
Le Musée Maillol propose une rétrospective du travail du célèbre artiste américain, Elliott Erwitt.
Baptisée tout simplement "Elliott Erwitt", l'exposition se déroule du 23 mars au 15 août 2023.

On le surnomme souvent le "Doisneau américain". Et si son nom ne vous dit peut-être rien, vous connaissez sans aucun doute son travail. Le Musée Maillol consacre une rétrospective à Elliott Erwitt, photographe américain célèbre pour ses mythiques clichés de scènes de rue. L'artiste qui se définit comme "un photographe amateur" – au sens littéral du terme, parce qu’il aime la photographie – sait capter comme nul autre des instants de la vie quotidienne avec un regard qui n'appartient qu'à lui, combinant émotion et humour. Une façon de dire toute la tendresse qu'il a pour l'humanité. 

"En réalité, dire qu'il y a de l'humanité dans mes photos est le plus beau compliment qu'on m'ait adressé. Si mes photos permettent aux gens de voir le monde d'une certaine façon, c'est certainement d'y voir les choses sérieuses de manière non sérieuse", explique Elliott Erwitt dans le dossier de presse de la manifestation qui se déroule du 23 mars au 15 août 2023.

Il photographie le vivant comme aucun autre

Berkeley, Californie, États-Unis, 1956.
Berkeley, Californie, États-Unis, 1956. - Elliott Erwitt / Magnum Photos

Le musée Maillol propose d'explorer une dizaine de thématiques chères à l’artiste américain à travers un ensemble exceptionnel de photographies en noir et blanc et en couleur de 1949 aux années 2000, dont les photos de famille, de rue, d’architecture, de voyage ou encore des reportages politiques.  On retrouvera évidemment ses photographies de chiens, un de ses sujets de prédilection, ses portraits de stars ou encore son cliché le plus emblématique dans lequel on voit un couple s’embrasser sur une plage californienne à travers le rétroviseur d’une voiture.

Membre de la célèbre agence Magnum Photos depuis 1953, Elliott Erwitt est né à Paris en 1928 de parents immigrés russes. Il grandit entre l’Italie, la France et les États-Unis, où il s’installe en 1939. Étudiant à la Hollywood High School, il travaille dans une société d'impression et passe ses journées à développer des affiches dédicacées de stars hollywoodiennes. 

C'était le protégé de Robert Capa

En 1948, alors qu'il cherche du travail à New York, il croise la route d’Edward Steichen, Robert Capa et Roy Stryker. Ces derniers, sensibles au talent du jeune photographe alors âgé de 20 ans, en font aussitôt leur protégé. Il commence sa carrière professionnelle en réalisant des clichés en Italie et en France. Son service militaire terminé, il intègre en 1953 la prestigieuse agence Magnum Photos. 

Dans les années 1970, il s’initie au métier de réalisateur tout en poursuivant son activité de photographe. Auteur de films documentaires (Beauty Knows No Pain, Red White And Blue Grass, Glassmakers Of Herat), il produit aussi des comédies et des émissions au ton satirique pour le Home Box Office. A ce jour, il est l’auteur de près de 30 livres de photographie. 


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info