Ce dimanche, Frederik X est devenu le nouveau roi du Danemark après l'abdication de sa mère Margrethe II.
L'événement très attendu par les Danois a rassemblé plus de 100.000 personnes à Copenhague.
Ancrés dans leur temps, le nouveau monarque et sa femme la reine Mary bénéficient d'une grande popularité dans leur pays.

L'événement a rassemblé plus de 100.000 personnes. Ce dimanche, Frederik X est devenu le nouveau roi du Danemark à l'abdication de sa mère Margrethe II, qui aura régné durant 52 ans. Après un dernier tour en carrosse à travers Copenhague devant une foule de personnes agitant des drapeaux danois, la reine Margrethe est arrivée au palais de Christiansborg.

Lors d'un conseil d'État, elle a signé peu après 14 heures son acte d'abdication, une première en 900 ans dans le royaume scandinave, faisant de son fils aîné de 55 ans, héritier du trône, le nouveau monarque. Comme le rapporte l'AFP, les images diffusées par la télévision peu après ce moment solennel la montrent très émue, vêtue d'un ensemble rose foncé, signant le document avant de se lever et d'indiquer à Frederik de s'installer dans son fauteuil en bout de table. Margrethe a ensuite quitté le Conseil, libérée de son rôle de monarque et chef de l'État.

C'est tellement excitant qu'une personne ordinaire comme nous devienne reine !
Judy Langtree

Sa voiture a quitté le palais sous les hourras des badauds. Frederik X a été ensuite introduit à son peuple par la Première ministre Mette Frederiksen, au balcon de Christiansborg avec à ses côtés sa femme, la reine Mary. D'origine australienne, cette dernière est la première reine du pays à ne pas avoir le sang bleu.

"C'est tellement excitant qu'une personne ordinaire comme nous devienne reine !", s'enthousiasme Judy Langtree, une retraitée venue de Brisbane en Australie. Quelque 100.000 personnes étaient venues de tout le pays pour apercevoir la famille royale. Certains étant arrivés avec plus de cinq heures d'avance. 

Le souverain ne porte pas de couronne

Le protocole de la journée reflète dans les grandes lignes la tradition de succession du Danemark. Aucun dignitaire étranger n'est convié, et le souverain, qui ne porte pas de couronne, ne monte littéralement pas sur un trône. Il y a 52 ans, le 14 janvier 1972, Margrethe II était devenue reine au moment même de la mort de son père, Frederik IX, et elle abdique le jour exact de l'anniversaire de son accession. "Cette journée est donc très symbolique", souligne la correspondante qui couvre les royautés pour la télévision publique DR, Cecilie Nielsen, selon laquelle la reine Margrethe a parfaitement contrôlé sa sortie.

Ne pas s'attacher au trône jusqu'à ce qu'elle "en tombe", comme elle avait pu l'affirmer publiquement par le passé, va permettre à son fils aîné, dont les responsabilités ont grandi au fil des dernières années, de s'épanouir dans son rôle de monarque, estiment les experts. "Elle pense que le prince héritier est tout à fait prêt à prendre la relève. Et elle veut peut-être éviter une situation comme en Grande-Bretagne, où le prince Charles est devenu le roi Charles à plus de 70 ans", note l'historien Hovbakke Sørensen.

Frederik, prince-héritier depuis ses 3 ans, bénéficie de sa propre popularité et va imposer son style à la monarchie danoise, qui remonte aux rois Vikings du Xᵉ siècle. "La reine Margrethe II est une femme de son temps et Frederik aussi vit dans son époque. Il a bien compris qu'il ne pouvait pas la copier et a réussi à créer sa propre image, son propre lien avec les Danois", assure l'historien Bo Lidegaard. 

Au Danemark, le rôle du monarque, chef de l'État, est principalement représentatif et protocolaire. Il signe cependant les lois et préside formellement à la constitution du gouvernement qu'il rencontre à intervalles réguliers.


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info