VIDÉO - Un garçon brésilien découvre un sapin de Noël dans une décharge et bouleverse la planète

Jérôme Vermelin avec AFP
Publié le 15 décembre 2021 à 18h35
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

TOUCHANT – La photo du petit Gabriel Silva, découvrant un sapin de Noël dans une décharge à ciel ouvert au Nord du Brésil, a fait le tour du monde grâce aux réseaux sociaux. Et déclenché une vague de solidarité en faveur du garçon et sa famille.

C’est un conte de Noël… avec quelques semaines d’avance. Le 8 novembre dernier à Pinheiro au nord-est du Brésil, le petit Gabriel Silva, 12 ans, ramasse des déchets dans une décharge avec sa mère lorsqu’il tombe sur un petit sapin de Noël tout cabossé. Depuis, ce cliché de l’AFP a fait le tour du monde grâce aux réseaux sociaux. Et changé la vie du petit garçon et de sa famille.

Gabriel vit en effet avec sa mère et ses deux grands frères dans une modeste maison en pisé, mélange de terre crue et de branchages. Sur le sol, pas de carrelage, juste de la terre battue marron foncé. De l'intérieur on aperçoit le ciel par l'espace ouvert entre le mur et le toit de chaume.

Cette décharge, c'est une scène d'apocalypse. Il y a de la fumée partout, les gens ramassent les déchets au milieu des chiens errants et des vautours

Eurico Arruda, Défenseur des Droits à Pinheiro

Mais à présent, cette modeste demeure est décorée par un arbre de Noël. Pas celui de la décharge mais un grand sapin artificiel, tout neuf, avec une étoile dorée au sommet, des boules, dorées elles-aussi, et une guirlande clignotante. C'est un des nombreux dons reçus par sa famille depuis que la photo iconique est devenue virale sur les réseaux sociaux.

"On a aussi reçu des vêtements, des matelas et des paniers de nourriture. Dieu merci, on pourra passer Noël tranquille", s'émeut Maria Francisca Silva, 45 ans, la mère de Gabriel qui gagne environ 600 réais par mois (environ 95 euros) en revendant des déchets recyclables provenant de la décharge voisine.

Son rêve : une maison en dur pour sa famille

Des cagnottes en ligne recueillant des dons provenant de tout le pays devraient bientôt lui permettre de réaliser le rêve de sa famille : construire une vraie maison, en dur. Grâce à un premier don de 500 réais (environ 80 euros), elle a déjà pu acheter une pompe hydraulique pour remonter l'eau du puits creusé à proximité.

Le photographe Joao Paulo Guimaraes, qui réside dans l'Etat voisin du Para, a eu l'idée de faire ce reportage en voyant une vidéo choquante : des habitants du quartier couraient après un camion transportant les déchets d'un supermarché pour les déverser dans la décharge.

"C'est le dernier degré de la misère", décrit Eurico Arruda, Défenseur des Droits à Pinheiro. "Cette décharge, c'est une scène d'apocalypse. Il y a de la fumée partout, les gens ramassent les déchets au milieu des chiens errants et des vautours", ajoute-t-il. Grâce à l'impact de la photo de Gabriel, il espère pouvoir aider l'ensemble de la communauté. Il a par ailleurs fondé une coopérative pour que les ramasseurs de déchets puissent faire valoir leurs droits.

Le maire de Pinheiro a déjà promis de leur verser une allocation de 100 réals par mois et de construire dès l'an prochain une vraie décharge publique qui respecte les normes sanitaires. Selon un rapport de l'institut de statistiques IBGE rendu public la semaine dernière, 24,1% des Brésiliens vivaient sous le seuil de pauvreté en 2020.


Jérôme Vermelin avec AFP