VIDÉO - Nommée aux Oscars pour "Anatomie d'une chute", Justine Triet raconte sa "grande émotion" sur LCI

Publié le 27 janvier 2024 à 21h36

Source : TF1 Info

Lauréate de deux Golden Globes, la réalisatrice française participera à la prochaine cérémonie des Oscars où son film "Anatomie d’une chute" est cité cinq fois.
Elle était l’invitée de Darius Rochebin sur LCI ce samedi 27 janvier.
"À partir du moment où je vois le nom de mon monteur, je me dis que c’est énorme", raconte-t-elle à propos des nominations de la grand-messe du cinéma hollywoodien.

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux. Justine Triet et son équipe de producteurs sautant de joie en découvrant qu’Anatomie d’une chute, déjà lauréat de la Palme d’or à Cannes et nommé 11 fois aux César, partait à la conquête des Oscars avec cinq nominations. Un moment d’une "grande émotion" que la réalisatrice française a raconté à Darius Rochebin sur LCI ce samedi 27 janvier. "Je ne savais pas que j’étais filmée par des espions", sourit-elle. 

Sa supersition avant la cérémonie du 10 mars

"C’est à partir du moment où je vois le nom de mon monteur Laurent Sénéchal que je me dis que c’est énorme", note Justine Triet pour qui les nominations sont allées au-delà de ses espérances. "Je n’avais pas du tout imaginé qu’on pouvait aller dans les catégories meilleur film, meilleure réalisation... Il y a quand même des énormes films en face", dit-elle. La cinéaste française rappelle que le cœur de son film, "c’est vraiment les rapports hommes-femmes". "Ça doit travailler quelque chose à la fois d’universel et d’intime chez les gens", estime-t-elle.

Déjà récompensée de deux Golden Globes, Justine Triet sourit de plus belle quand elle évoque les cours d’anglais qu’elle prend depuis le mois d’août. Si son niveau s’améliore, il y a bien une chose qu’elle ne gommera pas. "Mon accent, je le cultive un peu. Ils aiment l’accent frenchy" à Hollywood, s’amuse-t-elle. Sa seule superstition avant la cérémonie du 10 mars ? "J’attends la fin pour me couper les cheveux", lance celle qui présente ses excuses car "elle sort de la douche" au moment d'entamer l'interview.

Un entretien - à découvrir en intégralité dans la vidéo en tête de cet article - au cours duquel Justine Triet revient également sur sa prise de parole qui a fait polémique au Festival de Cannes et sur l’arrivée de Rachida Dati au ministère de la Culture.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info