Jean-Paul Belmondo, la mort d'une légende

Jean-Paul Belmondo : ces femmes qui ont partagé sa vie

Publié le 6 septembre 2021 à 20h14, mis à jour le 6 septembre 2021 à 21h57
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Avec son nez cassé de boxeur, sa dégaine, sa diction, le jeune Belmondo n'a pas du tout le physique du jeune premier de l'époque, mais son charme était irrésistible. Ses partenaires au cinéma et ses compagnes dans la vie en témoignent.

Avec son physique cabossé, sa gouaille provocatrice, Jean-Paul Belmondo semble avoir trouvé la recette dès ses débuts de carrière que ce soit avec Jean Seberg dans "À bout de souffle" ou avec Claudia Cardinale, prête à lui faire la danse du ventre dans "Cartouche". Il sait se rendre irrésistible. Insolent en revanche sur les prédictions de son professeur de conservatoire qui lui jurait qu'avec la tête qu'il avait, il ne pourrait jamais tenir une femme dans ses bras.

Et si cela nous semble aujourd'hui impensable, Jean Rochefort a été témoin de ses débuts difficiles. Mais c'était sans compter une arme fatale auprès de ses partenaires, savoir mieux que personne jouer l'idiot. Impensable sans doute pour cet énergumène désinvolte qui s'autorisait aussi donc quelques cascades sans doublure auprès des femmes. Toutes à vouloir lui sauter au cou ou tenter de l'enjôler en chanson. Si bien que naturellement, il va en conduire certaines vers l'autel au cinéma, mais aussi dans la vie.

Élodie Constantin ouvre le bal. Danseuse dans les caves du Quartier latin, la belle lui fait découvrir les joies de la paternité, mais une James Bond girl s'entête. Envoutée sans doute par le sourire éternel de l'indomptable et culotté français. Ursula Andress et Jean-Paul Belmondo, la passion va durer sept années. Laura Antonelli puis Carlos Sotto Mayor seront aussi ses partenaires avant de devenir ses compagnes. Mais loin d'être essoufflé, Bébel fait encore craquer Natty, la jeune coco-girl de Stéphane Collaro.

Son enthousiasme lui aura valu quand même quelques tracas avec Barbara Gandolfi, un temps accusé d'avoir arnaqué l'acteur diminué par son AVC, sans que jamais lui ne semble rien regretter de ses mille vies qui valent mieux qu'une, répétait-il. Une époque où les charmants baratineurs avaient encore toutes leurs chances.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info