Les amateurs de Tintin célèbrent ce 10 janvier la journée mondiale consacrée à l'éternel jeune reporter.
L'occasion de se replonger dans une étude très sérieuse sur les nombreux problèmes de santé rencontrés par son meilleur ami le capitaine Haddock, d'une résistance à toute épreuve.

Il y a tout juste 94 ans, le 10 janvier 1929, paraissait la première aventure de Tintin dans l'hebdomadaire belge Le Petit Vingtième. Un jour depuis transformé en journée mondiale du reporter intrépide par ses amateurs. Son meilleur ami, le capitaine Haddock, est un tout petit peu plus jeune : il a fêté ses 80 printemps 2021. Il n'a en tout cas pas pris une ride. Et pour cause : malgré son addiction au whisky et à la pipe, le Capitaine Haddock, que Tintin a rencontré pour la première fois dans Le Crabe aux pinces d'or en janvier 1941, serait increvable selon la science.

Cinq chercheurs en génétique moléculaire et en infectiologie, quatre Français et un Britannique, avaient en effet publié en 2016 une étude sur la santé du populaire loup de mer dans la revue scientifique La Presse Médicale. Et leurs conclusions étaient formelles : le marin bourru et soupe au lait, mais au grand cœur, a une santé de fer. 

Pour réaliser ce check-up, les chercheurs avaient passé au crible les différents problèmes de santé présentés par le capitaine Haddock pendant les 15 aventures de Tintin au cours desquelles il apparaît. D'abord son légendaire alcoolisme : 21 états d'ébriété aiguë ont été recensés, au point que le diagnostic de cirrhose alcoolique fait peu de doute. Son goût très prononcé pour le tabac lui a aussi valu 10 brûlures. 

Au cours des aventures dans lesquelles l'a embarqué son ami reporter, le Capitaine Haddock a eu en tout pas moins de 109 traumatismes crâniens et a perdu connaissance 13 fois. Et les animaux ne l'ont pas épargné : piqûres de moustiques ou de guêpe sur le nez, morsures de crocodile et d'anaconda, il s'est également fait tabasser par un yéti, un tapir ou des singes. L'étude recense d'autres problèmes liés à ses voyages : une "otalgie barotraumatique" qui a fait souffrir ses oreilles, des troubles du sommeil...

Au total, 249 problèmes de santé, dont 193 traumatiques et 56 non-traumatiques, lui ayant valu deux hospitalisations et trois consultations médicales. Une résistance à toute épreuve on vous dit. 


Léa TINTILLIER

Tout
TF1 Info