Depuis plusieurs semaines, les enfants d'Alain Delon, affaibli à 88 ans, se déchirent, chacun jurant vouloir le protéger.
Ses fils, Anthony et Alain-Fabien, estiment que l'acteur est manipulé par leur sœur qui leur aurait caché son état de santé.
Anouchka, elle, reproche à ses frères de mettre en péril la vie du Samouraï et affirme vouloir emmener leur père en Suisse pour qu'il puisse continuer à y être soigné.

"Abus de faiblesse", "mise en danger" de la star : la guerre fratricide redouble, par médias et justice interposés, entre les enfants d'Alain Delon, affaibli à 88 ans. Au point que la justice a décidé d'intervenir avec une expertise médicale qui a eu lieu samedi 13 janvier dans la propriété de l'acteur à Douchy (Loiret), en présence d'Anouchka. Un échange dont le magazine Sept à Huit – en tête de cet article – a pu prendre connaissance. 

"Comment vous appelez-vous ? Quelle est la date d'aujourd'hui ? Est-ce que vous décidez de la gestion de vos biens ?", demande notamment le médecin. Alain Delon, aphone depuis plusieurs mois, murmure les réponses, mais semble lucide. En tout cas, il connaît la composition du tout nouveau gouvernement et aurait même fait allusion à l'amitié qui le lie à Rachida Dati, la nouvelle ministre de la Culture. Pour autant, la régularité de cet acte médical est aussitôt contesté par Anthony

Une autre pathologie

Alors, au-delà de l'état de santé de l'acteur, quels sont les enjeux pour ses enfants, notamment en matière d'héritage ? Car après deux AVC en 2019 et un hématome sous-dural, l'icône du cinéma français décline. Après ces alertes, Alain Delon a d'abord poursuivi sa convalescence, dans une clinique VIP à Genève, où il réside depuis 1984, ce qui lui a permis d'obtenir la nationalité suisse il y a 25 ans. L'acteur y vote, y paye ses impôts et y a établi les sociétés qui gèrent son image. Sa fille y réside également.

Mais à l'automne 2019, ses médecins auraient soupçonné la présence d'une autre pathologie. "À l'occasion des différents tests qui ont été réalisés, on a découvert qu'il y avait une tâche suspecte sur un poumon, laissant supposer une maladie. Et il s'est avéré que cela a été confirmé", explique le pénaliste Franck Berton, qui gère la défense d'Anouchka. À cette époque, sa fille qui vit sur place s'occupe alors de son père. Mais une autre femme, Hiromi Rollin, assistante-réalisatrice franco-japonaise, rencontrée sur un tournage il y a 34 ans, prend aussi soin de l'acteur. Quelle est la nature de leurs relations ? Seule certitude : elle l'accompagne partout.

Une femme qui prend trop de place, selon les enfants qui décident, d'un commun accord, de l'expulser de Douchy en juillet dernier et de porter plainte contre elle, notamment pour "abus de faiblesse". Une version battue en brèche par son avocat Me Yassine Bouzrou. "À partir du moment où M. Delon a une santé qui se dégradait, il y a des questions d'héritage qui se posent et donc je pense que certaines personnes ont peut-être eu peur que M. Delon prenne certaines décisions", interroge-t-il. Face à Hiromi Rollin, la fratrie semble soudée, mais pendant l'enquête, la justice a ordonné une première expertise de l'acteur qui constate "l'abolition totale de son discernement, le plaçant dans des conditions de dépendance physique complète"

Anouchka, la "femme de sa vie"

Comment s'occuper de ce père très diminué ? Cette question aurait mis le feu aux poudres entre les trois enfants. Début janvier, à sept jours d'intervalle, dans les colonnes de Paris Match, ses fils, Anthony et Alain-Fabien, estiment que leur père est manipulé par leur sœur, Anouchka, qui leur aurait caché son état de santé. Et souhaiterait le ramener de la France vers la Suisse pour éviter de payer trop d'impôts sur l'héritage, accuse Anthony. Une passe d'armes autour d'un père qui a peut-être lui-même nourri les rivalités entre frères et sœur.

Son premier fils, Anthony, naît en 1964. Fruit de ses amours avec Nathalie, la seule femme qu'il a épousée, le garçon va connaître une enfance agitée, marquée par le divorce et l'absence de ses parents. Trois décennies plus tard, Alain-Fabien naît en 1994 du couple que l'acteur forme avec la mannequin néerlandaise Rosalie Van Breemen : le jeune homme est quatre ans plus jeune que sa sœur Anouchka. Mais les trois enfants ne sont pas traités de la même façon. Alain Delon ne s'en est jamais caché : il a imposé à ses deux fils une éducation particulièrement brutale. Une relation conflictuelle qui contraste avec l'amour que l'acteur porte et déclame à sa fille, décrite régulièrement comme la "femme de sa vie". 

Cette guerre fratricide peut donc s'apparenter à une quête pour la reconnaissance du père, mais peut-être aussi à une bataille pour la succession à venir. En soixante ans de carrière, Alain Delon a joué dans plus de 90 films, dont certains qu'il a lui-même produits. Homme d'affaires avisé, il apparaît dans des pubs et lance des marques à son nom : des vêtements, des parfums et même des cigarettes, partout dans le monde. Propriété de Douchy, appartement à Genève ou encore œuvres d'art, sa fortune est estimée à plus de 50 millions d'euros. Un pactole à partager entre trois héritiers. 

Selon un testament déposé en Suisse en 2022, Anthony hériterait de 25% des biens, comme son demi-frère Alain-Fabien. Anouchka, elle, toucherait 50%. De son côté, la justice a lancé une procédure en vue d'un éventuel placement sous tutelle d'Alain Delon. Alors, retournera-t-il vivre au bord du lac Léman ? Restera-t-il à Douchy ? Il aurait fait savoir qu'il voulait être inhumé dans sa propriété du Loiret. Dans une chapelle qu'il a fait construire juste à côté du cimetière où reposent la trentaine de chiens qui ont partagé sa vie. 


Virginie FAUROUX | Reportage Sept à Huit : Émilie Blachère, Christophe Dubois et leurs équipes

Tout
TF1 Info