Le 13H

Les Sisters : le fabuleux destin d'un dessinateur et d'une bande dessinée aveyronnaise

Pierre-Antoine Valade | Reportage Delphine Sitbon, Frédéric Mignard
Publié le 2 novembre 2022 à 13h37
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La bande dessinée "Les Sisters" fait partie des meilleures ventes chez les libraires.
Pour faire l'œuvre, William Maury s’est inspiré de sa famille et de son village.
Jamais passé par une école de dessin, l'Aveyronnais a toujours cru en sa bonne étoile.

Une bande dessinée sur la vie de ses enfants. William Maury a décidé d'en faire carrière, et ça fonctionne. Marine et Wendy, ce sont les filles de William et les héroïnes de "Les Sisters". L'histoire de deux sœurs complices, qui ont parfois du mal à s’entendre. "C'est moi, mais il accentue un peu le trait de la "chipie"", commente Marine, la cadette qui a désormais 22 ans. En 2006, il publie les premières aventures de ses filles sur un blog. Peu de temps après, il réussit à être édité. Le succès est immédiat et ne le quittera plus.  

Un pur produit de l'Aveyron

Seize ans plus tard, la bande dessinée "Les Sisters'' s'est vendue à sept millions d'exemplaires et est la série la plus prêtée dans les bibliothèques.  Le 13h de TF1 est allé à la rencontre de son créateur en Aveyron lors d'une banale journée dédicace où les petites filles sont complètement absorbées et les parents contraints de patienter jusqu’à deux heures. "Elles font des bêtises, elles font que de se chamailler", commente une première. "Ça me parle beaucoup parce que ce sont des sœurs et elles se disputent comme nous", ajoute une deuxième. 

Si la série est une réussite commerciale, c'est aussi parce que c'est un pur produit aveyronnais. "On retrouve des images de Millau, Creissels, des paysages qu'on connait", reconnait une lectrice. William Maury, le dessinateur, est née à Millau et habite Creissels, une source d'inspiration toute trouvée. Cinéma, école primaire, les décors se transposent dans la bande dessinée. "Les gens aiment bien retrouver les décors de la BD", confie William.  

Lire aussi

La plus grande réussite de William Maury reste d'avoir fait de son rêve une réalité. Le dessinateur n'est jamais passé par une école de dessin. "J'ai fait l'école hôtelière, mais ça ne m'a pas plu et puis j'ai travaillé à l'usine, dix ans... Mais avec toujours l'espoir de faire soit du dessin, soit de la caricature, soit de la BD." La dernière option sera la bonne. Seize albums plus tard, l'engouement est tel qu'il a même dépassé les frontières  : "Les Sisters" se chamaillent en croate ou en chinois. Et depuis août 2017, la bande dessinée est adaptée en série animée. La réussite est totale, le rêve éveillé. 


Pierre-Antoine Valade | Reportage Delphine Sitbon, Frédéric Mignard

Tout
TF1 Info