Le WE

Comment avec des Legos, ils veulent "sauver" le patrimoine

TF1 | Reportage Claire Auberger, Caroline Henry, Antoine Janon, Thomas Rolnik
Publié le 10 juillet 2022 à 13h14
JT Perso

Source : JT 13h WE

Le patrimoine inspire les amateurs de Legos.
Grâce à des milliers de petites briques, des architectes proposent à des collectivités des expositions clés en main.
Avec un succès garanti auprès des plus jeunes.

Les musées sont de plus en plus nombreux à utiliser les Legos pour monter leur exposition. Ils ont l’avantage de permettre au jeune public de mettre la main à la pâte. "J'adore fabriquer des robots, mais surtout quand c'est compliqué. J'aime bien les casse-têtes", se réjouit ainsi un petit garçon dans la vidéo du JT de 13H en tête de cet article. 

J'ai considéré que la brique de construction était un véritable outil de communication pour le plus grand nombre et puis aussi un moyen d'expression artistique contemporain.

Eric Jousse, directeur d'Epicure Studio

Dans l’entreprise Épicure Studio, on en a fait une profession. Henri Bertagnolio est l’un des concepteurs de ces expositions en Legos. La prochaine aura pour thème "Harry Potter". "Cela fait quatre ans que je fais ce métier. Le Lego, c'est une passion, mais c'est un peu plus exigeant que juste de jouer. Il faut connaître toutes les briques, avoir l'imagination et être capable d'appréhender n'importe quel sujet."

En puisant dans un stock de quelque trente mille modèles de briques, ce studio a réussi à mettre en scène les fables de La Fontaine, à reconstituer des batailles napoléoniennes et à dévoiler les secrets de la construction du château de Fontainebleau. "J'ai considéré que la brique de construction était un véritable outil de communication pour le plus grand nombre et puis aussi un moyen d'expression artistique contemporain. Je la compare un peu à la glaise du sculpteur ou à la gouache du peintre qui peut nous permettre de faire des choses extraordinaires et très créatives", explique Eric Jousse, le directeur d'Épicure Studio.

Lire aussi

L’architecture a le vent en poupe. Un logiciel permet de modéliser n’importe quel bâtiment. Mais il faut savoir détourner quelques pièces de leur usage et adapter les dimensions. "Il faut toujours trouver quelque chose qui n'est pas forcément exact, mais qui respecte l'identité visuelle du bâtiment", précise Henri Bertagnolio. Une représentation du palais de l'Élysée est la dernière idée du patron. Il espère convaincre des collectivités territoriales de s’intéresser au fonctionnement des institutions françaises.


TF1 | Reportage Claire Auberger, Caroline Henry, Antoine Janon, Thomas Rolnik

Tout
TF1 Info