Mads Mikkelsen : "Mes enfants ont vu les films Harry Potter au moins 30 fois"

Publié le 13 avril 2022 à 10h00

Source : Sujet TF1 Info

L’acteur danois de 56 ans prend la suite de Johnny Depp dans la saga "Les Animaux fantastiques", dont le troisième volet sort au cinéma ce mercredi 13 avril.
Il hérite de la baguette magique du vilain Gellert Grindelwald, ancien amant de Dumbledore bien décidé à anéantir le monde des Moldus.
Une prestation aussi sombre à l’écran que lumineuse hors caméra, d’après ses partenaires de jeu.

Il n’y avait jusque-là qu’un seul nom à ne pas prononcer dans le monde magique du sorcier à lunettes Harry Potter. Sauf que depuis deux ans, la périphrase "Celui dont il ne faut pas prononcer le nom" s’applique autant à l’affreux Voldemort qu’à Johnny Depp. L’acteur américain, qui incarnait Gellert Grindelwald depuis la toute fin du premier film Les Animaux fantastiques, a été évincé du troisième volet après avoir été la tête d’affiche du deuxième.

"Je souhaite vous faire savoir que Warner Bros m’a demandé de démissionner (…). J’ai respecté et accepté cette demande", indiquait-il en novembre 2020. Il venait alors de perdre son procès en diffamation contre The Sun, qui l’avait qualifié de mari violent envers Amber Heard. En coulisses, les tractations se sont accélérées pour trouver le successeur idéal.

"Les Animaux fantastiques : les Secrets de Dumbledore" : la bande-annonceSource : Sujet TF1 Info

Quelqu’un qui pourrait paraître à la fois extrêmement sympathique mais totalement inquiétant. Une dichotomie qu’incarne divinement Mads Mikkelsen dans Les Secrets de Dumbledore, au cinéma ce mercredi 13 avril. Car celui qui pleurait des larmes de sang face à James Bond dans Casino Royale est aussi celui avec qui on a eu furieusement envie de danser dans la séquence finale de Drunk

Harry Potter s’est invité chez lui il y a près de vingt ans. "J’ai rejoint ce monde à travers les yeux de mes enfants, en particulier de ma fille", nous explique l’acteur danois. Son aînée Viola avait 9 ans quand le tout premier film est sorti en 2001. Elle s’est ensuite plongée dans les romans avant d’inciter son frère Carl, né en 1997, à faire de même. "J’ai donc vu tous les films une fois, par opposition à mes enfants qui les ont vus au moins 30 fois", sourit le comédien.

Mads Mikkelsen et Alison Sudol nous ont reçus à Poudlard pour "Les Animaux fantastiques : les Secrets de Dumbledore" en mars 2022.
Mads Mikkelsen et Alison Sudol nous ont reçus à Poudlard pour "Les Animaux fantastiques : les Secrets de Dumbledore" en mars 2022. - Warner Bros. Studio Tour - The Making of Harry Potter

C’est à Poudlard même qu’il nous reçoit. Accompagnée d’Alison Sudol (Queenie), Mads Mikkelsen a pris place dans le Grand Hall de l’école de magie des studios de Leavesden, au nord de Londres, où a été tournée la saga adaptée des célèbres romans. "L’une des choses géniales dans l’écriture de J.K. Rowling, c’est que si vous aviez 6-7 ans quand tout a commencé, vous avez grandi en même temps que l’histoire. Elle ne distribue pas toute l’imagination. Elle en pose les bases et c’est à vous de continuer ensuite", assure-t-il. Comme une forme de clin d’œil à son propre travail sur Les Animaux fantastiques.

Le truc avec Mads, même au quotidien, c’est qu’il a un regard incroyablement perçant et sexy. Et tu ne sais pas ce qui se joue dans sa tête
Eddie Redmayne

Peu après l’officialisation de son arrivée dans "la famille" des Animaux fantastiques comme il l'appelle, Mads Mikkelsen expliquait à Entertainment Weekly s’attendre à un travail "difficile". "Il doit y avoir un pont entre ce que Johnny a fait et ce que je vais devoir faire. Et en même temps, je vais devoir m’approprier ce personnage", disait-il. À l'écran, le défi a été relevé. Ennemi à abattre de l'armée de Dumbledore, son Grindelwald perd le grain de folie propre au jeu de Johnny Depp mais est plus insaisissable, plus sombre. Et ce sont peut-être ses partenaires de jeu qui en parlent le mieux. 

undefinedundefined© 2022 Warner Bros. Ent. All Rights Reserved. Wizarding World™ Publishing Rights © J.K. Rowling WIZARDING WORLD and all related characters and elements are trademarks of and © Warner Bros. Entertainment Inc.

"Il a tout pour ce personnage : le visage, l’énergie, le danger", souligne Callum Turner (Thésée Dragonneau). "Le truc avec Mads, même au quotidien, c’est qu’il a un regard incroyablement perçant et sexy. Et tu ne sais pas ce qui se joue dans sa tête", ajoute Eddie Redmayne (Nobert Dragonneau) qui a tourné sa première scène avec lui au ministère allemand de la magie. Une ambiance froide et angoissante, miroir de la montée du nazisme dans les années 30. "On le regardait se déplacer lentement. Il était si effrayant et avait l’air si cool en même temps parce que son nœud papillon était défait. Il avait une sorte de frange à la Superman sur le visage. Là je me suis dit : 'Ok, ce mec est flippant !'", se souvient Jessica Williams (Lally Hicks).

Blagues, danse et chants de Noël entre les prises

"Il y a quelque chose de profondément sinistre et vraiment perturbant dans son interprétation de Gellert Grindelwald", ajoute l’actrice américaine, qui loue aussi "la tension" qui existe entre lui et Jude Law. Le début du film se montre enfin honnête sur les relations entre les deux personnages, Albus Dumbledore lâchant un "j’étais amoureux de toi" à son ancien amant. Sans rien livrer de plus sur leur couple. "Mads est vraiment très charismatique mais c’est surtout un acteur hyper généreux", commente le Français William Nadylam (Yusuf Kama). "On a tourné des scènes où la caméra était sous mon nez et je le voyais se plier en quatre pour me donner son regard", nous raconte-t-il. "S'il nous impressionne et s'il nous fait peur à l'écran, c'est parce qu’on veut bien qu’il nous fasse peur. C’est le méchant qu’on choisit", analyse-t-il.  

"Les Animaux fantastiques 3" : Grindelwald vs. Voldemort, le match des sorciersSource : Sujet TF1 Info

"Vous avez vu Hannibal ?", nous demande Dan Fogler (Jacob Kowalski). "Je l’ai connu sur le tournage de cette série. Il avait toujours un air grave quand il jouait. Mais entre les prises, c’est une telle joie ! Il racontait tout le temps des blagues. Il est si foufou et amusant. Je savais ce qui nous attendait sur Les Animaux fantastiques", révèle-t-il. "C’est aussi un super danseur ! Il dansait entre les prises. Les images du making-of sont folles", promet Callum Turner, ajoutant qu’Eddie Redmayne chantait lui des chants de Noël. De quoi constraster avec la guerre qu’ils se livrent à l’écran à coups de baguettes magiques. "Ça va sembler cliché de dire ça mais ils ont été très accueillants", reconnaît Mads Mikkelsen avant de conclure avec malice : "Ça a été facile, même si je suis le méchant. Et puis je sais faire de la magie, donc ils avaient intérêt à être gentils".

>> Les Animaux fantastiques : les Secrets de Dumbledore de David Yates, avec Eddie Redmayne, Jude Law et Mads Mikkelsen  - Actuellement au cinéma


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info