VIDÉO - Les enfants d’Alain Delon mettent-ils sa vie en danger ?

par Jérôme VERMELIN Reportage | David DE ARAUJO et Thierry JIPPÉ
Publié le 11 janvier 2024 à 16h00, mis à jour le 11 janvier 2024 à 16h07

Source : JT 13h Semaine

Rien ne va plus entre les enfants d'Alain Delon, en pleine guerre médiatique et judiciaire depuis une semaine.
Désormais, c'est au sujet de la santé du patriarche qu'ils se déchirent, Anouchka reprochant à Anthony et à Alain-Fabien d'avoir mis un terme au traitement médical de leur père.
Alors que l'avocat de la jeune femme a transmis au procureur un signalement pour "mise en danger d'autrui", le monstre sacré pourrait bientôt se retrouver sous protection judiciaire.

Une semaine après l’interview choc d’Anthony Delon à Paris Match, et la multiplication des plaintes de toutes parts, les enfants du monstre sacré du cinéma continuent de se déchirer sur la place publique. Si l'hypothèse d’une guerre d’héritage a été évoquée au départ, c’est la santé de l’acteur âgé de 88 ans qui est désormais au cœur des derniers rebondissements de l’affaire. 

Comme le service police-justice de LCI l’indiquait mercredi 10 janvier au soir, l’avocat d’Alain Delon, Me Christophe Ayela, a en effet transmis au procureur de la République de Montargis un signalement pour mise en danger de la vie de son client. Dans un courrier en date du 9 janvier, celui qui représente également Anouchka accuse aussi les deux frères de cette dernière d’avoir mis un terme au traitement médical que leur père recevait jusqu’à l’été dernier.

Un traitement à base de fruits et légumes ?

"Anthony et Alain-Fabien prennent le risque de causer le décès prématuré de Monsieur Alain Delon, par un arrêt des soins et du suivi médical, sous divers prétextes et motifs aucunement justifiés", déplore l’avocat, qui demande au procureur que le médecin suisse de l’acteur puisse lui rendre visite à Douchy. "De façon hallucinante, Anthony Delon a décidé de traiter la maladie de son père par des jus de fruits et légumes, prescrits par une naturopathe !".

Une mise en cause appuyée par… Hiromi Rollin, celle qui fut présentée comme la "dame de compagnie", expulsée l’été dernier par les trois enfants Delon. Dans un entretien audio diffusé ce jeudi sur RTL, elle raconte avoir joint Alain sur son portable le 21 novembre dernier. "Il avait une voix écrasée, comme s'il manquait de souffle", dit la sexagénaire. "Je lui ai demandé : 'Mais Alain, pourquoi tu as une voix comme ça ?' Il m'a répondu : 'Il n'y a pas que la voix, tout le reste ne va pas'. Moi, je l'ai pris comme un appel au secours."

Je n'ai pas peur de dire qu'il est en danger de mort.
Hiromi Rollin sur RTL

Hiromi Rollin explique qu'après ce coup de téléphone, elle a compris que la star ne suivait plus le traitement prescrit par ses médecins suisses. "Mes craintes ont été confirmées par les déclarations d'Anouchka et de son avocat. Ça fait quatre mois sans traitement, six mois sans contrôle médical. La vie d'Alain est en danger. Je n'ai pas peur de dire qu'il est en danger de mort".

Pour Anthony, c’est tout l’inverse. Dans un message posté sur Instagram, il estime que le traitement en question était en train de tuer son père. Et d'après lui, les trois enfants étaient tombés d’accord pour l’arrêter. "Si le traitement a été stoppé fin juillet, pourquoi est-ce que ma sœur et son avocat voyou ne s’en préoccupent qu’aujourd’hui ? Pourquoi le dénoncent-ils que maintenant ? Il leur a fallu six mois (…) C’est un rideau de fumée, un autre !".

La majeure partie du temps, on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans sa tête.
Alain-Fabien dans "Paris Match"

Dans quel état de santé est aujourd’hui l’interprète de classiques du Septième art comme Le Guépard et Le Samouraï ? C’est Alain-Fabien qui en parle dans le nouveau numéro de Paris Match, disponible ce jeudi. "Quand j’arrive à le faire parler, je suis obligé de me mettre sur un genou et d’approcher mon oreille de sa bouche, et parfois de le répéter trois, quatre, cinq fois après avoir éteint le chauffage qui fait du bruit pour l’entendre et le comprendre", explique le petit dernier du clan. 

"Parfois il est là, parfois ailleurs, il y a des jours avec et des jours sans, des jours plus faciles, des jours plus compliqués", avoue Alain-Fabien, qui réside à temps complet à Douchy depuis plusieurs mois. "Il se rend compte, et il oublie, se réfugie dans ses pensées. La majeure partie du temps, on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans sa tête."

Devant cette situation aussi tragique que complexe, la justice pourrait vite avoir son mot dire. Voire jouer un rôle de juge de paix. Dans un courrier adressé aux enfants Delon la semaine dernière, le procureur de Montargis indique que suite aux examens réalisés dans le cadre de l’affaire Rollin, les médecins ont constaté l’altération du discernement du patient. Et qu’il envisage donc son placement sous protection judiciaire.


Jérôme VERMELIN Reportage | David DE ARAUJO et Thierry JIPPÉ

Tout
TF1 Info