Le WE

Les quatre saisons de David Hockney

Publié le 24 octobre 2021 à 20h36
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le peintre britannique David Hockney s'est installé il y a deux ans au cœur du pays d'Auge. Il a suivi chacune des saisons de cette région pour en faire une exposition 2.0.

De son confinement, David Hockney en a fait une frise de 90 mètres de long, visible au musée de l'Orangerie de Paris. Plutôt haut en couleur, quand on a 84 ans et que la majorité autour de nous se plaint des interdictions de sortir, de se rassembler ou de franchir les frontières.

Comme une leçon de vie mise bout à bout, David Hockney nous invite dans son jardin en Normandie. Le nouveau lieu de ses tableaux après avoir longtemps fait de ses piscines californiennes le motif central et à succès de son œuvre, jusqu'à ce jour de 2018, où les enchères ont battu tous les records pour un peintre vivant. Pas mal pour un artiste à qui on avait déconseillé de peindre des paysages trop ennuyeux.

Dans ces paysages, David Hockney introduit un esprit pop irrésistible, avec une technique qu'il ne cesse de renouveler. Le peintre a décidé de laisser les pinceaux pour tout dessiner sur son iPad. Résultat, quatre saisons racontées et ordonnées en pixels et autres traits numériques. L'idée lui est venue après avoir visité Bayeux et sa célèbre tapisserie du onzième siècle, longue de 70 mètres. Mais l'hommage de David Hockney est encore plus franchement dirigé vers Claude Monet.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info