Meghan Markle harcelée : dans son entretien sur TF1, le prince Harry accuse la famille royale

M.G
Publié le 10 janvier 2023 à 9h51
Pour le prince Harry, les campagnes de harcèlement à l'encontre de son épouse, Meghan Markle, vont plus loin que leur histoire personnelle. Il dénonce un danger envers "toutes les femmes" à travers le monde et se désole du "silence assourdissant" de la famille royale.
Pour le prince Harry, les campagnes de harcèlement à l'encontre de son épouse, Meghan Markle, vont plus loin que leur histoire personnelle. Il dénonce un danger envers "toutes les femmes" à travers le monde et se désole du "silence assourdissant" de la famille royale.

Lundi, une interview du prince Harry, en froid avec la famille royale, a été diffusée en France par TF1 et sur MYTF1.
Il estime notamment que les campagnes de harcèlement contre son épouse, Meghan Markle, n'ont pas seulement un impact sur le plan personnel.
Il accuse aussi sa famille d'avoir fait preuve d'un "silence assourdissant" dans ce dossier.

Il vide son sac dans les grandes largeurs. Dans un entretien événement réalisé par ITV dimanche et diffusé lundi 9 janvier sur TF1, le prince Harry a fustigé la passivité de la monarchie britannique vis-à-vis des critiques et révélations répétées de la presse envers son épouse, Meghan Markle. "Pour tout ce qui concerne ma femme, après 6 ans, la monarchie n'a pas dit un seul mot alors qu'ils sont prêts à se défendre régulièrement", souligne-t-il, acide. "Je pense que ce qui est arrivé à mon épouse, ce qui nous est arrivé, arrive à tant de gens, chaque jour", ajoute-t-il (voir vidéo en tête). 

"Ça encourage d'autres personnes à considérer que c'est acceptable de traiter les femmes de cette façon"

En outre, le duc de Sussex estime qu'il s'agit d'un problème plus global. "Tout récemment, Jeremy Clarkson (chroniqueur du tabloïd The Sun, ndlr) a écrit un article. Non seulement, ce qu'il a dit été horrible, blessant et cruel envers ma femme. Mais ça encourage aussi d'autres personnes au Royaume-Uni et dans le monde entier, les hommes en particulier, à considérer que c'est acceptable de traiter les femmes de cette façon", explique le prince Harry. "Pour reprendre les mots de ma belle-mère, il y a une pandémie mondiale de violence envers les femmes", dénonce-t-il. "Ce n'est plus moi qui demande des comptes, c'est le monde entier. Le monde demande une forme de réaction de la part de la monarchie. Mais leur silence est assourdissant", s'insurge le prince. "Je pense que l'on est passé de quelque chose de personnel à quelque chose de beaucoup plus gros", conclut-il.

Ce manque de réaction permet de comprendre son exil aux États-Unis. "C'est la principale raison de notre départ", confirme-t-il, assurant que la sécurité de sa famille est "la priorité"


M.G

Tout
TF1 Info