Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

"La seule mauvaise chose à dire est de ne rien dire" : Meghan Markle réagit à la mort de George Floyd

Publié le 4 juin 2020 à 16h38
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

MEA CULPA – Critiquée pour son silence après la mort de George Floyd, Meghan Markle est revenue sur l'affaire qui secoue les Etats-Unis. Dans une vidéo, elle réaffirme son engagement contre toute forme de racisme.

Elle sort à son tour du silence. Alors que de nombreuses personnalités ont pris la parole après la mort de George Floyd, un Afro-Américain mort asphyxié le 25 mai à Minneapolis lors d'une interpellation musclée, la duchesse de Sussex a réagi sur l'affaire qui embrase les Etats-Unis. "Je ne savais pas trop ce que je pouvais vous dire. Je voulais dire la bonne chose et j'étais vraiment nerveuse. Et j'ai réalisé que la seule mauvaise chose à dire est de ne rien dire", a-t-elle admis lors d'une allocution à l'adresse des élèves diplômés de son ancienne école, l'Immaculate Heart High School à Los Angeles.

"La vie de George Floyd était importante et la vie de Breonna Taylor était importante et la vie de Philando Castile était importante et la vie de Tamir Rice était importante. Et plein d’autres personnes dont on connaît le nom et dont on ne connaît pas le nom", a poursuivi l'épouse du Prince Harry, qui a récemment déménagé en Californie. Elle est également revenue sur son expérience durant les émeutes de Los Angeles en 1992, lorsqu'elle était écolière. "Je me souviens du couvre-feu, je me souviens de m'être pressée pour rentrer à la maison, et en rentrant, d'avoir vu des cendres tomber du ciel (...) et des hommes à l'arrière d'un van, tenant des pistolets et des fusils. Ces souvenirs ne s'effacent pas", admet l'ex-comédienne de Suits

Lire aussi

Malgré tout, Meghan Markle termine sur une note positive. "Nous allons tout reconstruire car lorsque les fondations sont détruites, nous le sommes aussi. Vous allez élever vos voix d'une manière plus puissante que jamais, car la plupart d'entre vous ont 18 ans - ou s'apprêtent à les avoir -, alors vous allez voter. Vous aurez de l'empathie pour les gens qui ne voient pas le monde à travers le même prisme que vous. (…) Vous êtes prêts. Nous avons besoin de vous et vous y êtes préparés".


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info