VIDEO - Michel Onfray répond à Eric Zemmour : "Je ne sais pas qui est impoli dans cette aventure"

Jérôme Vermelin
Publié le 21 octobre 2016 à 18h20
VIDEO - Michel Onfray répond à Eric Zemmour : "Je ne sais pas qui est impoli dans cette aventure"

Source : Capture Michel Onfray.com

PAS CONTENT – Ce mercredi, Michel Onfray devait participer à "Zemmour et Naulleau" sur Paris Premiere. Devant le retard pris par le tournage, il a quitté le studio, laissant le duo débattre de son absence. Critiqué sur les réseaux sociaux, mais aussi par Eric Zemmour, le philosophe livre sa version des faits dans une vidéo qui ne manque pas d’humour…

"Je n’ai pas fait un caprice de star". C’est Michel Onfray qui le dit dans une vidéo publiée sur sa WebTV, au lendemain de l’affaire "Zemmour et Naulleau". Mercredi, le philosophe a en effet quitté l’enregistrement l’émission de Paris Premiere, quelques minutes avant son passage à l’antenne. Si bien que dans la soirée, les deux polémistes ont débattu quelques minutes de l’absence du créateur de l’Université Populaire de Caen, avant de rendre l’antenne plus tôt que prévu.

Très critiqué par Eric Zemmour, "assez furieux", Michel Onfray l’a aussi été sur les "réseaux asociaux", poussant l’intéressé à livrer sa version des faits, ce vendredi. "Zemmour était très mécontent ? Il devrait l’être contre sa production qui m’a fait prendre une heure de retard au total (…) Je connais la télé. La ponctualité n’y existe plus, la morale non plus. Au 17e siècle, place, on décapitait les gens qui refusaient les saints sacrements. Aujourd’hui on décapite ceux qui refusent la télévision."

Il a discuté philosophie en loge avec Jean-Frédéric Poisson

Dans cette vidéo "faite à la maison", Michel Onfray raconte, avec un mélange d’humour à froid et d’indignation mesurée, son emploi du temps jusque dans les moindres détails ce mercredi, du numéro de sa place dans le train Caen-Paris au café tiède qu’on lui a servi dans la loge où il a discuté philosophie avec Jean-Frédéric Poisson, le "petit candidat" à la primaire des Républicains.

Il affirme aussi que ce n’est pas 15 minutes mais une heure de retard que l’émission a prise, ce qui l’aurait poussé à annuler un déjeuner de travail avec le journaliste spécialiste du Moyen-Orient Antoine Sfeir. Il n'était pas question de le mettre dans l'embarras (...) Donc j'ai dit que je partais. Il n'y a pas d'autres raisons à ça". 

Michel Onfray explique enfin qu’il a eu Eric Naulleau au téléphone après son départ, le jugeant "d’une extrême courtoisie". Mais pas Eric Zemmour, qui n’aurait pas répondu à ses appels. "Je ne sais pas qui est impoli, je ne sais pas qui est incorrect dans cette aventure", conclut-il.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info