Le 20h

Mort de Claude Brasseur : la disparition d’un géant du théâtre et du cinéma

Publié le 22 décembre 2020 à 19h59, mis à jour le 22 décembre 2020 à 23h27
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : JT 20h Semaine

DÉCÈS - "Nous irons tous au paradis", "La Boum", "Camping"... Et tant d'autres. Claude Brasseur a joué dans de nombreux triomphes du cinéma français. Il est mort à 84 ans. Il a rejoint ses copains Guy Bedos, Victor Lanoux et Jean Rochefort.

C'est le dernier rôle qui aura marqué les esprits, Claude Brasseur alias Jacky Pic, campeur au caractère bien trempé, personnage incontournable du film Camping. Loin de cette image, ses camarades de jeu se souviennent de sa joie de vivre. "J'ai souvenir de tournages merveilleux, très gais avec Claude qui était quelqu'un qui bouffait la vie, qui était heureux de tourner", se rappelle Antoine Duléry, acteur du film "Camping". Le réalisateur de ce film, Fabien Onteniente, témoigne également : "il était populaire parce que c'était un type rigoureux, honnête qui ne trichait pas.Il avait incarné ce héros un peu Français qui pourrait être notre oncle, notre grand-père, notre père".

Issu d'une très grande famille d'acteurs, jouer semblait être sa destinée. À ses débuts d'ailleurs, son père Pierre Brasseur l'encourageait. La suite lui donnera raison. Ancien bagnard devenu policier, la série Vidocq le révèle au grand public dans les années 70. Puis viendra son César pour son second rôle dans le film "Un éléphant ça trompe énormément". À ses côtés, ces célèbres comparses Jean Rochefort, Guy Bedos et Victor Lanoux. Trois ans plus tard, toute une génération le découvre dans "La Boum" en père de Vic.

Claude Brasseur brillait également au théâtre, dans Le souper ou encore Le Dîner de cons. Il était capable de tous jouer. "C'est d'abord un acteur complet, comme moi, je les aime. Sans discrimination, cinéma, théâtre, c'est un acteur. Et puis sans discrimination non plus de genre", se confie Richard Berry, acteur.

Ce soir, il a rejoint toute sa bande de "Nous irons tous au paradis" et sans doute appliqueront-ils la devise de son illustre père : "il faut boire des coups avec les gens avec qui on a envie de travailler, et travailler avec des gens avec qui on a envie de boire un coup".


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info