Au cœur des régions

VIDÉO - "On a perdu un membre de notre famille" : les Français émus par la mort de Jean-Pierre Pernaut

La rédaction de TF1info
Publié le 3 mars 2022 à 16h07
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Il a été au plus près d’eux chaque midi pendant plus de 30 ans.
La disparition du journaliste vedette du 13H a été vivement commenté en régions, où les hommages se sont multipliés.
Exemple sur un marché de Gironde.

C’était un jeudi presque ordinaire. Sauf que ce matin, les habitants de Villandraut en Gironde n’avaient pas vraiment le cœur à rire. Tous avaient une pensée pour Jean-Pierre Pernaut, décédé la veille des suites d’un cancer du poumon à l’âge de 71 ans. Une disparition soudaine qui a affecté bon nombre d’eux eux. "On est très émus, même en en parlant entre nous", témoigne un commerçant.

"On a perdu un membre de notre famille. C’est quelqu’un qui faisait partie de notre vie depuis plus de 30 ans", souligne une femme venue faire ses courses. Un peu plus loin, un homme raconte avoir été "très attristé" avec son épouse en apprenant la mort de Jean-Pierre Pernaut. "C’est un grand monsieur. Il était très près des gens, très gentil", dit-il. Sans même l’avoir rencontré. Signe du lien que le journaliste avait réussi à créer avec la France des régions qu’il aimait tant.

On est un peu oublié à la campagne. Jean-Pierre savait redorer un peu notre blason

Une femme sur un marché de Gironde

En prenant la tête du 13H de TF1 en février 1988, Jean-Pierre Pernaut se décide à "raconter la France telle qu’elle est". Et préfère bouder l’actualité très parisienne pour se consacrer à l’amour des terroirs et des traditions bien de chez nous. "C’est ça la ruralité, la convivialité, le marché. On est un peu oublié à la campagne. Jean-Pierre savait redorer un peu notre blason", note une habitante. "Il adorait la France, mais la France profonde", insiste un autre.

Lire aussi

Ce qui leur plaisait tant chez Jean-Pierre, c’était son franc-parler. "Il prenait des positions, il n’avait pas peur. C’est important, de dire ce qu’on pense réellement", assure une commerçante. "Il était comme nous, la même mentalité, les mêmes valeurs", résume une autre. Un miroir de la France des régions que Marie-Sophie Lacarrau entend bien continuer.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info