Avec "The Fabelmans", le pudique Steven Spielberg raconte sa propre enfance

par La rédaction de TF1info | Reportage : Sophie de Vaissière
Publié le 21 février 2023 à 12h50

Source : JT 13h WE

La cérémonie des Oscars aura lieu dans trois semaines.
Parmi les films à l'honneur cette année, il y a "The Fabelmans", où Steven Spielberg raconte sa propre enfance.
Le premier réalisateur à relever ce difficile pari.

Voici un petit garçon bouleversé par sa première sortie au cinéma. Sammy Fabelman est un enfant ordinaire, élevé dans une banlieue américaine comme Steven Spielberg sait si bien les filmer. Mais cette fois-ci, c'est sa propre enfance que le réalisateur raconte à 76 ans. "C'est la première fois que j'expose ma vie privée en public. Ce film, je ne voulais pas que ce soit quelque chose de vaniteux. Je voulais faire un film universel pour que tout le monde puisse reconnaître sa propre famille", dévoile-t-il.

La famille se compose d'une mère artiste et fantasque, et d'un père ingénieur dépassé par la créativité de sa femme et de son fils. Le jeune Spielberg, subjugué par les caméras, dirige très tôt ses sœurs dans des films d'horreur maison. Puis, il se lance à quinze ans dans des productions quasi hollywoodiennes.

L'antisémitisme à l'école, ou encore le divorce de ses parents, sont des événements qui ont nourri l'œuvre du père de "E.T" et de "La liste de Schindler". Une vie pour éclairer la filmographie d'un réalisateur de génie.


La rédaction de TF1info | Reportage : Sophie de Vaissière

Tout
TF1 Info