Le 13H

VIDÉO - "Prendre son pied" : savez-vous ce que signifie vraiment cette expression ?

TF1 | Reportage David De Araujo, Adrien Ponsar
Publié le 6 octobre 2022 à 10h45
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

On utilise souvent des expressions sans savoir d’où elles viennent.
Connaissez-vous, par exemple, l'origine de "prendre son pied" ?

Même à y regarder de près, elle semble absurde : sauf à être contorsionniste, impossible de prendre au pied de la lettre l'expression "prendre son pied". Pour percer le mystère de ses origines, une équipe de TF1 part dans la vidéo ci-dessus chercher l’explication dans une ville où l’on s’attend légitimement à prendre du bon temps : Plaisir, dans les Yvelines.

D’où vient l’expression "prendre son pied" ? Même à Plaisir, les habitants interrogés par TF1 restent perplexes. "Les sabotiers, peut-être", tente une femme, quand un hommecroit  y voir une "relation avec le foot" ."Finalement, on emploie les expressions sans savoir ce que ça veut dire", conclut une autre. Nous voilà bien avancés...

Lire aussi

Mais c'est dans un théâtre de la ville, où se joue une pièce pour enfants, "T comme pirates", que la metteuse en scène donne la réponse : "C’est une expression qui est issue de la piraterie à la base. Dans ce cas, le pied n'est pas du tout le pied avec lequel on marche, ça n'a aucun rapport, c'est l'unité de mesure.  Ça voulait dire simplement prendre sa part, partager le butin."

La première utilisation de cette formule remonterait au XIXe siècle, l’âge d’or des truands. De nos jours, pourtant, elle est davantage utilisée... dans la chambre à coucher. Le temps passant, l’expression fut en effet utilisée en argot, de manière très imagée. "C'est un plaisir partagé aussi bien pour le truand qui partage avec ses complices que pour la femme qui partage avec son partenaire, explique à TF1 Bénédicte Gaillard, auteure de Passe-moi l'expression (Éditions L'Opportun). Ce qui est assez intéressant de noter, c'est que c'était réservé uniquement aux femmes". Depuis, la langue n’a cessé d’évoluer : aujourd'hui, "l'expression s'est vraiment généralisée, poursuit la lexicographe, on peut prendre son pied ailleurs que dans un lit, au cinéma, dans un concert...". Ou lorsque son équipe remporte une coupe du monde, à l'image du fameux "quel pied ! "de Thierry Roland en 1998.


TF1 | Reportage David De Araujo, Adrien Ponsar

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info