Régine, chanteuse et icône de la nuit, est décédée

Régine, l’artiste inclassable : jusqu’au bout de sa nuit

Publié le 1 mai 2022 à 20h00, mis à jour le 2 mai 2022 à 12h26
JT Perso

Source : JT 20h WE

Régine, la pionnière de la fête, nous a quitté ce 1er mai à 11h, laissant des générations de fêtards orphelins.
“Partie avec sa boule à facettes et sa gouaille chaude et rassurante”, a estimé son grand ami, Pierre Palmade.

Derrière le boha et la légende se cache une femme à la conquête de la gloire. Artiste, comédienne ou chanteuse, mademoiselle Régine a eu comme profession : “vedette”. Elle voit le jour la nuit du 25 décembre 1929 et c’est la nuit qui l'a fait naître au grand jour. À 16 ans, elle prend la succession de son père dans un bistrot de Belleville. Elle est barmaid, dame pipi, ou disc-jockey. À 20 ans, elle dirige le Whisky à gogo et rédige la première page de sa vie de reine de nuit. Régine réunit le tout Paris en deux mois. Dix ans plus tard, son nom devient une enseigne. Pas moins de 22 établissements Régine’s.

Malgré les paroliers courtisans, Régine continue d’abréger le showbiz, son répertoire est une bible, ses soirées : sacrées. Des hommes de passage, des histoires peu sages, mais sous l’apparente légèreté, Régine chante aussi les drames et les blues sous la plume de Charles Gainsbourg. Et la femme au rancœur milite aussi contre la drogue. Caractère bien trempé et actrice née, elle flirte avec le cinéma dans “Les Ripoux” en 1984. Mais la nuit n’a pas dit son dernier mot. Les soirées Jet set continuent à mettre en scène la créatrice du genre.

Le livre de l'inimitable reine de la nuit s’est refermé. Mais dans un dernier souffle, le succès lui promet l’éternité.

T F1 | Reportage C. Magne


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info