"On peut apprendre à vivre ensemble plutôt que chacun chez soi", lancent Barack Obama et Bruce Springsteen dans Quotidien

La rédaction de LCI
Publié le 2 novembre 2021 à 22h26
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

INTERVIEW - Invités ce mardi soir dans Quotidien, Barack Obama et Bruce Springsteen ont livré à Yann Barthès leur vision du monde, alors que la situation aux États-Unis comme en France est socialement complexe.

L'un vêtu d'une chemise blanche, l'autre d'une chemise noire, Barack Obama et Bruce Springsteen sont apparus ce mardi soir dans l'émission Quotidien tels le Yin et le Yang. Différents par leurs origines, par leur histoire mais complémentaires sur leur vision du monde. En pleine promotion de leur livre Born in the USA, sorti chez Fayard le 27 octobre, l'ancien président des États-Unis et le célèbre chanteur américain livré à Yann Barthès leur regard sur la situation aux États-Unis et en France, en duplex depuis la résidence de Bruce Springsteen, dans le New Jersey.

Trouver une identité commune pour vaincre la peur du changement

"C'est une période difficile actuellement aux États-Unis : on se bat pour des questions de récit national", fait remarquer Bruce Springsteen. "Je crois que ce qui est difficile dans le pays actuellement, c'est que l'un de nos principaux partis politiques était prêt à mentir éhontément à la population simplement pour arriver au pouvoir."

Le chanteur note aussi, comme en France, une grande peur du changement dans son pays. "Si une grande partie de la population s'ouvre au changement, il y a des personnes que cela effraie et c'est compréhensible. Mais l'Histoire va de l'avant", insiste-t-il, estimant qu'il va falloir "une sorte d’optimisme combattant" pour dépasser ces peurs et "ces douleurs qui viennent avec l’évolution du pays". 

Avec le temps, on peut apprendre à vivre ensemble plutôt que de vivre chacun chez soi et chacun pour soi.

Barack Obama dans Quotidien (TMC)

"On n'a pas le choix et il va falloir travailler très dur", renchérit Barack Obama. "Car aucune stratégie ne pourra empêcher ces changements", assure-t-il. "Avec le temps, on peut apprendre à vivre ensemble plutôt que chacun chez soi et chacun pour soi", ajoute l'ancien président, considérant que l'une des solutions pour y arriver est de se "trouver une identité commune et apprendre les uns des autres".

"Bruce et moi-même avons des origines très différentes, mais ce qui nous a rapprochés, c’est que ni l’un ni l’autre ne connaissions bien nos pères respectifs. Et ça, c’est une histoire que l’on retrouve souvent", donne-t-il pour exemple.

Lire aussi

Barack Obama a ensuite rapproché la situation dans son pays à celle de la France. "En France comme aux États-Unis, face à ceux qui sont laissés pour compte comme les travailleurs précaires ou les étudiants, on ne peut pas se contenter de dire qu'il n'y a pas de solution, pas de réponse à leurs inquiétudes", assène-t-il. "Face à ces gens et face à ces inquiétudes, il faut certes être optimiste, mais aussi se dire qu'avec le temps, on peut apprendre à vivre ensemble."


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info