Les cartes Pokémon attirent les voleurs.
Il faut dire que certaines de ces cartes à jouer peuvent valoir plusieurs centaines de milliers d'euros.
Un collectionneur raconte au micro de TF1 le cambriolage dont il a été victime il y a quelques mois.

Les cartes Pokémon, ces fameux bouts de cartons colorés longtemps oubliés au fond des sacs d'écoliers, sont aujourd'hui exposées comme des tableaux de maître, et parfois vendues à plusieurs millions de dollars. Des objets de convoitise pour les collectionneurs... et depuis peu pour les malfrats. Tristan, amateur de ces petites créatures aux pouvoirs surnaturels, a justement eu affaire à eux il y a quelques mois.

"Ça peut aller jusqu'à cinq chiffres"

Le collectionneur a en effet été victime d'un cambriolage. La cible des voleurs ? Sa collection de 147.000 cartes à jouer, dénichées avec passion pendant six ans, et rangées dans de petites boîtes. Les trois quarts de son trésor ont été dérobés en quelques minutes par des voleurs expérimentés, qui n'ont pas hésité à user de stratagèmes pour ne pas se faire démasquer après leurs méfaits.

"Ils ont passé une espèce de produit gras [sur les boîtes, NDLR] pour effacer leurs traces. À part les empreintes de pieds, la police n'a rien relevé", confie Tristan, dont le témoignage diffusé dans le 20H de TF1 est à retrouver dans la vidéo en tête de cet article. Tristan était-il pisté pour trouver ces fameuses cartes ? Ces dernières, dérivées du fameux jeu vidéo japonais créé par Satoshi Tajiri en 1996, peuvent valoir beaucoup d'argent. "J'avais des classeurs avec des cartes triées par prix", explique le jeune homme, qui ajoute que certaines de ces précieuses trouvailles peuvent valoir plus de 100 euros. "Ça peut aller jusqu'à cinq chiffres", glisse-t-il.

Plusieurs vols de cartes Pokémon enregistrés

La valeur totale des pertes de Tristan est estimée à plus de 620.000 euros. Et il n'est pas la seule victime. En mars 2023, un collectionneur domicilié à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine) a été dépouillé de sa collection de 100.000 cartes Pokémon après avoir été agressé. Valeur estimée du butin : 100.000 euros. Trois hommes ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Rennes à des peines allant jusqu'à deux ans de prison ferme pour le vol avec violences et le recel de ces dizaines de milliers de cartes. Quelques mois plus tard, en décembre 2023, c'est un magasin belge spécialisé dans la vente d'objets Pokémon situé à Hoogstraten, dans la province d'Anvers, qui a été dévalisé : des voleurs ont subtilisé plus de 200.000 euros d'objets et de cartes, selon le site 7sur7.

Comment en est-on arrivé à des sommes aussi élevées ? Plus de vingt-cinq ans après sa création, la franchise Pokémon, qui a séduit les écoliers au fil des ans, est celle qui rapporte le plus au monde devant Marvel ou encore Star Wars. Les adorateurs de Pikachu, Salamèche, Carapuce et Dracaufeu, autrefois enfants, ont grandi depuis, et leur pouvoir d'achat aussi. Les collectionneurs adultes se pressent donc dans les boutiques spécialisées en quête de cartes rares ou d'éditions limitées, disséminées au hasard dans des paquets vendus en moyenne 7 euros. Selon Halima Majeri, gérante du magasin de jeu "Majestik Games" à Paris, une carte très demandée peut valoir 200 euros, voire même 1000 euros.

Caméras et fumigène

Il existe toutefois des cartes plus rares, dont la valeur est bien plus importante. Elles se sont même fait une place dans les maisons de ventes aux enchères. "La carte Dracaufeu, en première édition, en français, c'est une carte qui existe en très peu d'exemplaires et qui est estimée entre 5 et 10.000 euros", affirme François Thierry, consultant pour la maison Aguttes, qui précise même que les prix peuvent s'envoler jusqu'à 40.000 euros.

Les passionnés en possession de tels trésors, qui attirent la convoitise des malfaiteurs, cherchent donc naturellement à se prémunir contre les vols. Nicolas, créateur de contenu sur sa chaîne YouTube "Pokékillerr", a investi 1200 euros pour transformer son bureau, véritable petit musée personnel, en forteresse. Des caméras de surveillance trônent dans certains coins de la pièce, dans laquelle Nicolas bichonne plus de 5000 cartes Pokémon et autres objets à l'effigie des petits monstres.

"J'ai un abonnement par mois en télésurveillance, avec une caméra. En plus de cette caméra-là, j'ai mis ma propre caméra. J'ai aussi un fumigène : si jamais un voleur s'introduit, en moins d'une seconde, la pièce est complètement envahie de fumée, ce qui lui fera peur", liste Nicolas. 

Ses cartes les plus rares, le Youtubeur n'en profite même pas, car elles sont gardées dans un coffre-fort à la banque. "Aujourd'hui, il y a une vraie crainte chez les collectionneurs. Une carte Pokémon est devenue aussi importante qu'une voiture, qu'un écran de télévision, qu'un ordinateur...", souligne Nicolas. 


N.K | Reportage TF1 Lise Cloix, Emma Vinzent, Perrine Mislanghe

Tout
TF1 Info