Menacées par l'IA, les stars du doublage se mobilisent.
Les professionnels du secteur viennent de lancer une pétition, craignant que l'intelligence artificielle les remplace.
Le JT de TF1 a notamment rencontré les voix françaises de Barbie et Homer Simpson.

Au cinéma, vous préférez que le film soit en français ou en version originale ? Le doublage de film nécessite des comédiens, mais aujourd'hui, des voix artificielles peuvent facilement les remplacer. Même si la qualité du doublage automatique laisse encore à désirer, ce nouvel outil inquiète la profession.

Interrogée dans le reportage de TF1 ci-dessus, l'actrice Dorothée Pousséo, la voix française de Barbie, dit ne pas croire pas à la capacité de l'intelligence artificielle à retranscrire les sentiments et à bien jouer. Selon elle, rien ne peut remplacer la voix d'un être humain. "Vous et moi, on ne jouerait pas la même scène, car on va faire appel à des souvenirs, à des choses personnelles. Or, ce n'est pas le cas avec un robot", soutient la comédienne.

Cela va toucher 15.000 personnes qui travaillent dans les studios, des comédiens, des ingénieurs du son...
Philippe Peythieu, voix française d'Homer Simpson

Avec la multiplication d'outils, comme HeyGen, Eleven Dubs ou Deepdub, qui permettent de cloner des voix et de traduire des vidéos en plusieurs langues tout en adaptant les mouvements de lèvres, le métier est en première ligne face aux progrès exponentiels de l'IA dite générative. Au total, 15.000 emplois (comédiens, traducteurs, techniciens...) dans 110 entreprises de la filière sont "potentiellement menacés" en France, selon l'association professionnelle Les Voix et le Syndicat français des artistes-interprètes CGT, qui s'appuie sur une étude du groupe de protection sociale Audiens. Face à cette avancée technologique, les comédiens ont lancé en janvier une pétition, qui a déjà recueilli 128.635 signatures. 

Philippe Peythieu, la voix française d'Homer dans la série américaine "Les Simpson", se dit très inquiet. "L'intelligence artificielle, c'est dangereux. Parce que, cela va toucher 15.000 personnes qui travaillent dans les studios, des comédiens, des ingénieurs du son. Le doublage, c'est une industrie, raison de plus de demander une exception culturelle sur ce secteur", souligne le comédien. Un combat d'autant plus difficile que certaines voix artificielles sont déjà dotées d'émotions. 

Pour vous faire la démonstration des capacités stupéfiantes de l'IA, notre équipe de reportage a testé cette technologie avec Evelyne Dhéliat. Et le résultat est bluffant. On voit ainsi la cheffe du service météo de TF1 et LCI présenter son bulletin... en japonais. Évidemment, la présentatrice de TF1 n’a jamais enregistré cette séquence, elle parlait en français lors du tournage. 


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 Jean Chubilleau et Valentin Depret

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info