Netflix prépare un film sur l’interview qui a précipité la chute du prince Andrew

Publié le 7 février 2023 à 11h23

Source : JT 20h WE

La star de "The X-Files" Gillian Anderson sera l’une des têtes d’affiche de "Scoop", produit par le géant du streaming.
Il s’agit de l’adaptation du livre de la journaliste qui a réussi à négocier un entretien exclusif du fils d’Elizabeth II pour la BBC en 2019.
Une heure d’échange qui a sonné le début de la fin pour celui qui était venu se défendre de tout lien avec l’affaire Epstein.

Les interviews des membres de la famille royale sont si rares qu’elles sont forcément un évènement. D’autant plus quand leur contenu s’annonce croustillant. Après avoir rejoué celle de Lady Diana en 1995 dans The Crown, celle où elle disait notamment qu’ils "étaient trois dans son mariage" avec le prince Charles, Netflix s’attaque à celle accordée par le prince Andrew à la BBC en novembre 2019. Un entretien qui a tout fait basculer pour le prince d’York, accélérant sa mise au ban des Windsor en raison de ses liens présumés avec le trafic sexuel du milliardaire pédophile Jeffrey Epstein.

Casting de choc

Le film Scoop transposera à l’écran ce que Sam McAlister a déjà révélé dans un livre du même nom. Journaliste pour l’émission "Newsnight" de la BBC, elle y détaille les coulisses de cette interview désastreuse pour le fils préféré d’Elizabeth II. De la manière dont elle a réussi à convaincre le principal intéressé au tournage en lui-même. La jeune femme sera interprétée par Billie Piper, le prince Andrew sera joué par Rufus Sewell. Déjà aux prises avec la famille royale sous la perruque de Margaret Thatcher dans The Crown, Gillian Anderson incarnera Emily Maitlis. Celle qui a questionné le duc d’York devant les caméras pendant plus d’une heure. Keeley Hawes, la star de Bodyguard, sera elle l’ancienne secrétaire privée du prince, Amanda Thirsk. Un projet qui ne devrait pas aider à réchauffer les relations entre Netflix et les Windsor, glaciales depuis la diffusion de la saison 5 de The Crown.

Accusé d’avoir abusé à trois reprises de l’Américaine Virginia Giuffre alors qu’elle n’avait que 17 ans, le prince Andrew a toujours nié les faits. Sur la BBC, il a démenti l’avoir même rencontrée et affirmé que la célèbre photo le montrant bras dessus bras dessous avec elle était fausse. Sans jamais éprouver de regrets concernant son amitié avec Jeffrey Epstein, qui lui aurait présenté la jeune femme. Ni faire preuve d’aucune compensation envers les victimes de ce vaste trafic sexuel. Les tabloïds en retiendront notamment sa drôle d’explication sur son incapacité à transpirer. 

Le prince Andrew pose avec Virginia Giuffre et Ghislaine Maxwell. La photo aurait été prise en 2001 à Londres.
Le prince Andrew pose avec Virginia Giuffre et Ghislaine Maxwell. La photo aurait été prise en 2001 à Londres. - Handout / US District Court - Southern District of New York (SDNY) / AFP

Après la diffusion de l’entretien, Buckingham a annoncé la mise en retrait de la vie publique du prince Andrew qui depuis a été privé de son titre d’altesse royale et de ses honneurs militaires. Le sexagénaire s’est évité un procès au civil à New York en signant un chèque de plusieurs millions de dollars à Virginia Giuffre, il y a tout juste un an. La presse britannique avance qu’il mettrait tout en œuvre pour annuler cet accord. Objectif ? "Obtenir une rétraction de son accusatrice, voire des excuses, ce qui pourrait lui permettre de reprendre ses fonctions royales", selon The Sun.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info