Vermeer ciblé par des militants écolos : ces autres chefs-d'œuvre (vraiment) vandalisés

par Laetitia ASGARALI DUMONT Laetitia Asgarali Dumont
Publié le 27 octobre 2022 à 18h01
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Après "Les Tournesols" de Van Gogh au Royaume-Uni et "Les Meules" de Claude Monet en Allemagne, "La Jeune Fille à la Perle" de Vermeer a été prise pour cible par des militants écologistes ce jeudi dans un musée néerlandais.
Si ces actions n'ont pas endommagé les tableaux, protégés par des vitres, la liste des œuvres célèbres vandalisées est longue.
Nous en avons sélectionné dix parmi les plus marquantes.

Un nouveau coup d'éclat retentissant. Ce jeudi, des militants écologistes portant des t-shirts du mouvement "Just Stop Oil" ont pris pour cible " La Jeune Fille à la Perle" de Johannes Vermeer. Deux personnes se sont rapprochées du tableau et une troisième a jeté dessus une substance inconnue, mais l'œuvre, protégée, n'a pas été endommagée. 

Il y a deux semaines, des militants se revendiquant du même groupe avaient déjà jeté de la soupe de tomate sur "Les Tournesols" de Van Gogh à la National Gallery de Londres, avant que d'autres n'enduisent de purée de pommes de terre le verre protégeant "Les Meules", un tableau de Claude Monet, en Allemagne. À chaque fois sans faire de dégâts grâce aux vitres de protection.

Lire aussi

Par le passé, d'autres œuvres d'art ont été prises pour cible, et parfois avec de gros dommages. Pour des motifs militants,"artistiques" ou sous le coup de l'impulsion, la liste est longue. Voici ci-dessous une liste de dix dégradations marquantes.

Du feutre indélébile sur "La Liberté guidant le peuple" de Delacroix

Eugène_Delacroix_-_La_liberté_guidant_le_peuple_WikimediaCommons
Eugène_Delacroix_-_La_liberté_guidant_le_peuple_WikimediaCommons - Wikimedia Commons

Le 7 février 2013 au Louvre-Lens, une jeune femme de 28 ans s'attaque au tableau La Liberté guidant le peuple, œuvre mythique d'Eugène Delacroix. La visiteuse inscrit au feutre noir indélébile l'inscription "AE911". Un sigle qui faisait référence à une pétition en ligne remettant en cause la thèse officielle des attentats du 11 septembre 2001. 

L'auteure de ce message conspirationniste avait d'abord été jugée irresponsable pénalement à cause de troubles psychiatriques. Elle a finalement écopé de huit mois de prison avec sursis pour ce geste.

La toile "Buste de femme" de Picasso lacérée

Le lundi 30 décembre 2019, un homme a comparu devant la justice pour avoir vandalisé un tableau de Picasso exposé à la galerie Tate Modern de Londres. Le tableau nommé Buste de femme aurait été lacéré par l'individu de 20 ans.

La toile représentait l'une des compagnes de Picasso, la photographe Dora Maar. Le Londonien n'a pas tenu à justifier les motifs de son acte.

Tarte à la crème, tasse, pierre... pour "La Joconde"

Exposée au musée du Louvre de Paris, La Joconde de Léonard De Vinci fait régulièrement l'objet d'attaques. Dernière en date : une tarte à la crème. En mai 2022, un homme de 36 ans a lancé cette pâtisserie sur la vitre blindée protégeant l'œuvre. Déguisé, il s'était approché en fauteuil roulant avant d'entarter la toile symbolique. Ce militant écologiste avait justifié son geste en affirmant en français : "Il y a des gens qui sont en train de détruire la Terre. (...) Tous les artistes, pensez à la Terre. C'est pour ça que j'ai fait ça. Pensez à la planète".

En 2009, une visiteuse russe du Louvre avait été interpellée après avoir lancé une tasse de thé vide en direction de l'œuvre. Le musée avait alors expliqué que la tasse s'était brisée contre la vitrine blindée, qui avait été très légèrement éraflée. En décembre 1956, un Bolivien, menacé d'expulsion, avait lancé une pierre sur La Joconde, lui endommageant le coude gauche. Après cela, elle avait été placée derrière une vitrine sécurisée.

Du rouge à lèvres sur la toile immaculée de Cy Twombly

Le 19 juillet 2007, une jeune femme de nationalité cambodgienne, Rindy Sam, laisse volontairement la trace de son rouge à lèvres sur une toile blanche immaculée de Cy Twombly exposée à Avignon. Le peintre américain s'était dit "horrifié" par un tel acte.

Rindy Sam sera condamnée à payer 18.840 euros à la collection Lambert, au titre des frais de restauration de la toile. La jeune femme a déclaré ne pas regretter son geste, le décrivant comme un "acte d'amour et artistique".

Deux bustes romains antiques du Vatican détruits

Le 5 octobre 2022, un Américain a détruit deux bustes romains antiques dans la galerie Chiaramonti de Rome en Italie. L'incident a eu lieu vers midi quand ce touriste a demandé à rencontrer le pape. Cette rencontre lui ayant été refusée, il a alors jeté à terre les buste en marbre placés sur des étagères. Il a été arrêté par le personnel de sécurité du musée. L'auteur de cet acte souffrirait de problèmes de santé mentale, selon le journal romain Il Messaggero

Le Vatican a indiqué que les dommages subis par les bustes "ne sont pas significatifs" et qu'ils allaient être restaurés. Cet incident récent a rappelé aux Italiens un mauvais souvenir, celui de l'attaque à coup de marteau de la statue la Pietà de Michel-Ange dans la basilique Saint-Pierre de Rome. L'œuvre avait été endommagée au bras, nez et aux paupières. Restaurée, elle est désormais protégée par un panneau résistant aux balles.

Le tableau des "Deux Tahitiennes" de Gauguin attaqué au poing

Les deux tahitiennes Paul Gauguin - Wikimedia Commons
Les deux tahitiennes Paul Gauguin - Wikimedia Commons - Wikimedia Commons

Exposé à la National Galery of Art de Washington, la célèbre œuvre de Paul Gauguin Deux Tahitiennes a été attaquée par une femme en avril 2011. Après avoir tenté de décrocher le tableau, cette dernière a utilisé ses poings pour triturer le centre de la toile. 

Arrêtée par les vigiles, elle a expliqué vouloir détruire cette peinture car elle mettait à la vue de tous une scène de nudité et d'homosexualité.

Coup de marteau sur L'Urinoir "Fontaine" de Marcel Duchamp

Un autre acte revendiqué comme "artistique" avait eu lieu le 4 janvier 2006 sur l'une des œuvres la plus emblématique de l'artiste Marcel Duchamp. Son urinoir Fontaine avait été victime d'un coup de marteau de l'artiste post-dada Pierre Pinoncelli. Ce dernier y avait opposé le mot "Dada" lors d'une exposition au Centre Georges Pompidou à Paris. 

L'homme avait expliqué vouloir "Remettre l’œuvre [de Duchamp] à sa place". Ce dernier a été condamné à trois mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve. En 1993, l'artiste conceptuel avait déjà dégradé l’œuvre en urinant dedans lors d'une exposition à Nîmes.

"Le pont d'Argenteuil" de Monet victime d'adultes en état d'ébriété

Le_Pont_d'Argenteuil_-_Claude_Monet - Wikimedia Commons
Le_Pont_d'Argenteuil_-_Claude_Monet - Wikimedia Commons - Wikimedia Commons

La peinture de Claude Monet, Le pont d'Argenteuil, a été gravement détériorée le 7 octobre 2007. Plusieurs jeunes adultes en état d'ébriété étaient entrés par effraction dans le musée d'Orsay à Paris. L'alarme s'était alors déclenchée. Malgré cela, les intrus avaient eu le temps d'attaquer l'œuvre.

Ils avaient "sévèrement endommagée" la toile, l'attaquant à coups de poing et de coude. L'œuvre a été "déchirée sur au moins 10 centimètres" de longueur.

Un conflit de paternité pour la toile de Mark Rothko

Au Tate Modern de Londres, une toile de l'Américain Mark Rothko avait été vandalisée en 2012. Une artiste russe l'avait aspergé de peinture noire. La raison ? Elle revendiquait la paternité d'un motif en graffiti, inscrit dans un coin de l'œuvre.

Pour tromper l'ennui, des yeux dessinés sur l'œuvre d'Anna Leporskaja

Les Trois figures Anna Leporskaja vandalisé
Les Trois figures Anna Leporskaja vandalisé - The Art Newspaper Russia

En Russie, au centre Boris Elstine d’Iekaterinbourg, le tableau de la peintre russe Anna Leporskaja a été vandalisé le 7 décembre 2021. Avec un stylo à bille, un agent de sécurité a dessiné quatre yeux sur les visages sans expressions de l'œuvre Les Trois Figures.

L'homme a expliqué son geste en disant qu'il avait fait cela car il s'ennuyait lors de son premier jour de travail. Immédiatement licencié, il risque une amende et une peine de prison de trois mois, selon The Guardian. Cette toile était jusque-là estimée à 880.000 euros.

Parfois, c'est même l'artiste lui-même qui décide de détruire une de ses œuvres pour faire passer un message. L'acte le plus marquant de ces dernières années fut celui de l'artiste Banksy. En octobre 2018, alors que sa toile La Fille au ballon est en pleine vente aux enchères, elle s'auto-détruit sous les yeux ébahis des collectionneurs. Banksy revendique l'opération dans une vidéo afin de dénoncer la marchandisation de l'art.

La destruction n'ayant pas été complète, l'œuvre, désormais appelé Love is in the Bin (L'Amour est dans la Poubelle), a été revendue en octobre 2021. Estimé entre 4,6 et 7 millions d'euros avant d'être dégradée, le tableau s'est vendue à 19,5 millions d'euros.


Laetitia ASGARALI DUMONT Laetitia Asgarali Dumont

Tout
TF1 Info