Interview

VIDÉO - "Ce n’est pas facile d’être une personne de petite taille dans ce monde" : le héros de "Willow" se confie

Propos recueillis par Jérôme Vermelin
Publié le 29 novembre 2022 à 20h03
JT Perso

Source : TF1 Info

Atteint de nanisme, l’acteur britannique Warwick Davis est devenu célèbre à 18 ans en incarnant le héros de "Willow".
34 ans plus tard, il retrouve ce personnage culte dans une toute nouvelle série diffusée sur Disney+
TF1info a recueilli les confidences de cette antistar qui a mis sa notoriété au service de sa communauté.

Warwick David avait 18 ans lorsqu’il est devenu Willow, le héros de petite taille du film du même nom réalisé par Ron Howard et écrit par George Lucas, le papa de la saga "Star Wars". Quelques années plus tôt, ce jeune Britannique atteint de nanisme avait fait ses débuts devant une caméra en incarnant l’un des Ewoks, les petits personnages à fourrure qui peuplent la planète Endor dans Le Retour du Jedi. 34 ans plus tard, Disney+ lui a proposé de retrouver ce personnage devenu culte dans une nouvelle série disponible à partir de mercredi. L’occasion pour TF1info de quelques questions à cet acteur modeste qui a créé, avec son épouse, la fondation Little People UK, qui apporte un soutien humain et financier à sa communauté. 

Étiez-vous surpris qu’on vous rappelle pour jouer ce personnage, 34 ans après le film ? 

D’abord, j'étais heureux qu’on me rappelle ! Mais j’étais surtout surpris qu’on tourne une série après toutes ces années. Les fans m’ont souvent demandé si j’étais prêt à tourner dans une suite du film. Et à chaque fois qu’ils me posaient la question, j’étais incapable de répondre si ça se ferait un jour. Aujourd’hui, je peux enfin leur dire que nous faisons cette série qui continue l’histoire pour eux. Je suis un peu plus vieux, un peu plus sage. Je pense que j’ai fait du meilleur boulot sur la série que sur le film parce que j’ai appris des choses sur la vie, sur le métier de comédien. Vieillir, ça aide !

Que représente ce personnage pour vous ? À l’époque, il était assez rare de voir un acteur de petite taille dans un blockbuster… 

Je me rappelle que la phrase d’accroche du film, c’était "un héros improbable". Or il se trouve que faire appel à moi était improbable ! Qu’un type de 1,07 mètre soit engagé pour incarner le héros d’un film était plutôt inhabituel et révolutionnaire. Ça témoignait de la confiance que George Lucas avait en moi et de son instinct dans ce domaine. Ça a changé beaucoup de choses dans ma vie et dans ma carrière. Plus de 30 ans après, c’est un film dont les gens parlent toujours et que beaucoup adorent. Il m’a ouvert les portes de plein d’autres projets ensuite.

Un personnage comme Willow, même s’il est petit par la taille, il est grand par le cœur

Warwick Davis

Ce que les gens ne savent peut-être pas, c’est que vous êtes devenu acteur grâce à votre grand-mère, qui avait répondu à une petite annonce pour Le Retour du Jedi

C’est exact. Ma grand-mère écoutait la radio et elle a entendu une annonce de Lucasfilm qui recherchait des gens de petite taille pour jouer des Ewoks dans Le Retour du Jedi. Elle savait que j’étais fan de "Star Wars" alors elle a appelé ma mère, qui a ensuite appelé le studio pour les convaincre de me rencontrer. Sauf qu’ils avaient déjà bouclé le casting ! Elle a quand même réussi à m’arranger un rendez-vous. J’étais tellement enthousiaste qu’ils m'ont laissé essayer un costume… Et j’ai été pris. Ensuite, sur le tournage, j’ai été choisi pour être l’un des Ewoks les plus en vue, Wicket. Depuis, je n’ai presque jamais quitté l’univers de Star Wars. On m’a encore rappelé récemment mais j’étais en promo pour la série Willow

Vous avez créé une fondation, Little People UK, qui vient en aide aux personnes de petite taille. C’est une manière de profiter de la lumière que le cinéma vous a apporté ?

Absolument ! Little People UK a été créée pour soutenir les gens atteints de nanisme partout au Royaume-Uni, pour leur fournir des informations médicales, un soutien à domicile, dans leur vie quotidienne. Ce n’est pas facile d’être une personne de petite taille dans ce monde. Il y a beaucoup de gens qui ne sont pas gentils avec nous. On a besoin d’être soutenu. Ma femme est la directrice de la fondation et tous les deux, nous voulons aider ces gens. Parce qu’ils ont vraiment besoin d’attention.

Lire aussi

Vous diriez que vous êtes un héros pour cette communauté ? 

On a tous besoin de modèles positifs dans la vie. J’aspire à représenter ça pour les gens atteints de nanisme. Et c’est ce que j’essaie de faire dans mon travail. Un personnage comme Willow, même s’il est petit par la taille, il est grand par le cœur. Il croit en quelque chose de juste et il surmonte sa différence physique et le désavantage qu’elle représente a priori pour réaliser de grandes choses. Vous savez, être petit, ce n’est pas quelque chose qu’on peut combattre. Il faut accepter sa différence dans le monde. Qu’on soit petit, grand ou autre chose, il faut accepter sa différence pour en faire quelque chose de positif.

>> Willow, une série en 8 épisodes avec Warwick Davis, Erin Kellyman, Joanne Whalley. Le 30 novembre sur Disney +


Propos recueillis par Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info